Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabat et Belgrade ont la même position sur la question de l'intégrité territoriale

Signature de deux accords maroco-serbes de coopération




Signature des accords par Nasser Bourita et Ivica Dacic.
Signature des accords par Nasser Bourita et Ivica Dacic.
Le Maroc et la Serbie ont signé, mercredi à Rabat, deux accords de coopération portant sur les domaines de la formation diplomatique et de la culture et ont convenu de tenir au Royaume la deuxième session de leur commission mixte, et ce avant la fin de l’année en cours.
Ces accords ont été signés par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, et son homologue serbe Ivica Dacic qui effectue une visite de travail dans le Royaume.
Il s’agit d’un mémorandum de coopération entre l'Académie marocaine des études diplomatiques et l'Académie diplomatique du ministère des Affaires étrangères de la République de Serbie, et d’un programme de coopération dans les domaines de la culture, de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique, de l'éducation, de la communication, des médias et de la jeunesse et du sport pour les années 2018, 2019 et 2020.
Dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre serbe, Nasser Bourita a souligné que cette visite a été l'occasion de «signer deux accords dans le domaine culturel et celui de la formation diplomatique».
Au cours de cette année, il y a eu une «dynamique positive avec la Serbie» à travers des échanges de visites, des contacts réguliers et l’organisation de manifestations de promotion culturelle, a-t-il relevé.
«Ces entretiens ont également été l'occasion de convenir de la tenue de la deuxième session de la commission mixte maroco-serbe», a fait savoir Nasser Bourita, précisant que cette commission se tiendra au Maroc avant la fin de l’année en cours.
A travers cette commission, a-t-il ajouté, l'accent sera mis sur la coopération économique et commerciale qui reste «en deçà des attentes, du potentiel et de l’ambition des deux pays», malgré des relations politiques «fortes» remontant à 70 ans.
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a, par ailleurs, indiqué que «l’accord aérien signé récemment (entre les deux pays) et les discussions sur l’exemption de visa des passeports ordinaires sont de nature à développer les échanges touristiques entre les deux pays».
Pour sa part, Ivica Dacic a estimé que la commission mixte doit se tenir «le plus rapidement possible, en vue de développer la coopération économique entre les deux pays», précisant que cette coopération a un grand potentiel notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie et des nouvelles technologies.
Il a exprimé la volonté de la Serbie de supprimer les visas pour l’ensemble des passeports et non seulement pour ceux des représentations diplomatiques, estimant, à cet égard, qu'«entre amis il n'y a pas lieu d’avoir de visas».
Le diplomate serbe a, en outre, fait savoir que le Maroc sera à l’honneur au Salon international du livre à Belgrade, «une manifestation culturelle vieille de plus de 50 ans».
Les deux responsables ont, par ailleurs, indiqué que leurs entretiens vont se poursuivre par des consultations politiques sur les questions régionales et internationales, afin de renforcer les mécanismes de concertations politiques et diplomatiques entre les deux ministères.
Dans une déclaration à la MAP à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ivica Dacic a, par ailleurs, affirmé que la Serbie et le Maroc partagent la même position de principe quant au respect de l'intégrité territoriale de chaque pays et que «la Serbie soutient pleinement toutes les négociations et tous les efforts engagés en faveur de solutions durables pacifiques et diplomatiques de tout conflit, et ce sous l'égide de l'Organisation internationale en charge de la question, en l'occurrence les Nations unies».
«A ce titre, nous voyons que la proposition pour l'autonomie (au Sahara, Ndlr) faite par le Maroc s'inscrit pleinement et parfaitement dans ce cadre», a-t-il souligné.

C’est pour cette raison que les deux pays se soutiennent mutuellement au sein des organisations internationales, car tous deux sont désireux de voir les problèmes résolus par le biais du dialogue et par la voie pacifique, a-t-il ajouté.
Le chef de la diplomatie serbe n’a pas manqué d’exprimer au Maroc sa reconnaissance pour son soutien de l’intégrité territoriale de la Serbie.
Intervenant lors d'une rencontre mercredi à l’Académie marocaine des études diplomatiques, avec les cadres stagiaires sous le thème «Priorités de la politique étrangère de la république de Serbie, Ivica Dacic a, par ailleurs, invité les futurs diplomates marocains à œuvrer en faveur de l'élargissement de la coopération avec la Serbie, soulignant l’importance de renforcer davantage les relations historiques liant le Maroc et la Serbie et de développer les axes de coopération dans le futur, notamment en matière de formation diplomatique.
«Nos liens sont enracinés dans l'histoire, nous devons nous soutenir et nous aider les uns et les autres», a affirmé le chef de la diplomatie serbe, appelant les jeunes diplomates à s’ouvrir encore plus sur la Serbie et les autres pays des Balkans.
Ivica Dacic, également premier vice-Premier ministre de la Serbie, s'est félicité à cette occasion de la signature du mémorandum de coopération entre les Académies des études diplomatiques du Maroc et de la Serbie dans l’objectif de favoriser les échanges entre les futurs diplomates des deux pays.
Il a en outre décliné les priorités de l'action extérieure serbe ainsi que les actions de son pays en faveur de l’Afrique, tout en mettant en relief le soutien de son pays au Mouvement des non-alignés.
Aussi, tout en saluant les liens d'amitié traditionnels qui unissent le Maroc et la Serbie, il a affirmé que les échanges prévus entre les deux pays, notamment en matière de formation diplomatique seront bénéfiques pour les cadres diplomates marocains et serbes.
Ivica Dacic a également fait état de discussions entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays au sujet de la suppression de visa pour les Marocains, notant qu’une telle mesure permettra de renforcer les échanges et favoriser la connaissance mutuelle des deux peuples.

Vendredi 16 Mars 2018

Lu 797 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés