Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Protection sociale à deux vitesses


Mourad Tabet
Jeudi 26 Mai 2022

La protection sociale fait partie intégrante de la dignité humaine et la couverture sanitaire en est la base

Protection sociale à deux vitesses
Majida Chahid : Pour mettre fin à une grande discrimination au détriment de la femme, il est indispensable de procéder à une révision des lois régissant la fonction publique, ainsi que le Code du travail conformément aux dispositions de la Constitution de 2011 et aux conventions et traités internationaux ratifiés par le Maroc.

«Les femmes salariées ou fonctionnaires font face à une situation discriminatoire et injuste à laquelle il faut absolument mettre un terme». C’est ainsi que s’est exprimée la parlementaire socialiste Majida Chahid, en soulevant la problématique de ces femmes qui rencontrent encore des entraves pour bénéficier des frais des soins médicaux concernant leurs enfants. «Il s'agit fondamentalement d'un droit des femmes adhérentes au système de la couverture sociale», a affirmé Majida Chahid dans un entretien avec Libé. Récemment, au nom du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, la députée ittihadie a soulevé ce sujet en adressant une question écrite au ministre de l'Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l'Emploi et des Compétences, précisant que les frais des soins médicaux sont couverts et les dépenses médicales sont prises en charge dans le cadre de la protection sociale accordée aux salariés lorsqu'il s'agit de dépenses concernant les enfants de la salariée ou du salarié, conformément à ce qui est prévu par la loi et sur la base du tarif national de référence. Majida Chahid a souligné dans une déclaration à Libé que la salariée bénéficie d'une couverture sociale et d'une allocation familiale pour ses enfants si le mari ne travaille pas ou ne bénéficie pas de la couverture sociale après avoir établi des documents le prouvant. Dans ce cas, ses enfants ont également le droit de bénéficier du système de l’assurance-maladie de leur mère, car l’AMO comprend, outre les parents, les membres de la famille qui sont sous la tutelle légale de la mère, à condition qu'ils ne soient pas personnellement bénéficiaires d'autres assurances similaires, y compris les enfants sous tutelle légale de l’assuré. «Les raisons qui nous ont poussés dans le Groupe socialiste à soulever cette problématique résident dans le fait qu’il y a une large catégorie de salariées et de femmes fonctionnaires dont les enfants souffrent de maladies chroniques qui nécessitent des frais de traitement onéreux, et la seule manière de les couvrir est de bénéficier de la couverture sociale de la salariée et de la femme fonctionnaire », a assuré Majida Chahid. Selon la députée de l’USFP, la protection sociale « fait partie intégrante de la dignité humaine et la couverture sanitaire en est la base ». Avant de se demander : « Qu'en est-il des femmes qui cotisent régulièrement dans le système de couverture sociale, et au moment où leurs enfants ont besoin de bénéficier de cette couverture, on leur demande de fournir des documents qui n'ont aucune base légale ?». Et d’ajouter : « Jusqu’à quand cette situation discriminatoire et injuste à l'égard des femmes va-t-elle durer? ». C’est au ministère de tutelle qu’incombe la responsabilité de résoudre cette problématique. « Malheureusement, le ministère n'a pas encore pensé à le faire et à rendre justice aux femmes en adoptant les mesures nécessaires qui mettraient les femmes sur un pied d'égalité avec les hommes en ce qui concerne la couverture sociale afin de garantir leur dignité et celle de leurs enfants, sachant que cela ne nécessite aucun coût économique, mais plutôt une volonté politique », a précisé Majida Chahid avant d’ajouter que « pour réparer cette injustice, il est indispensable de procéder à une révision des lois régissant la fonction publique, ainsi que le Code du travail conformément aux dispositions de la Constitution de 2011 et aux conventions et traités internationaux ratifiés par le Maroc».


Lu 446 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p