Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Projection à Strasbourg de “Zawaya Al-Sahraa, Zawaya Al-Watan ”


Libé
Dimanche 13 Mars 2022

Le film-documentaire "Zawaya Al-Sahraa, Zawaya AlWatan" de la réalisatrice Majida Benkirane, a été projeté, à Strasbourg, dans le cadre de l’événement "Journées Sahara Marocain", organisé en début de semaine à l’initiative du consulat du Royaume dans cette ville.

Ce film-documentaire (80 min) met en valeur l’importance et le rôle prépondérant de l’art et de la culture dans la défense de la cause nationale, a déclaré Mme Benkirane à la MAP. La projection de ce film-documentaire, qui souligne les contacts incessants entre le nord et le sud du Maroc via des manuscrits, des documents et des preuves historiques et juridiques, a permis également de sensibiliser les membres de la diaspora marocaine à Strasbourg et sa région, tout particulièrement les jeunes, aux enjeux politiques, économiques et sociaux de la question du Sahara, première cause nationale de tous les Marocains, a ajouté la cinéaste.

Cette production, qui a bénéficié du soutien du Centre cinématographique marocain (CCM) dans le cadre de la promotion et la préservation du patrimoine hassani, tire sa force des preuves et témoignages qu'elle présente, a-t-elle relevé, faisant observer que tout en abordant de grandes questions politiques, religieuses et sociales, «Zawaya Al-Sahraa, Zawaya Al-Watan» célèbre également le côté soufi essaimé par les zaouias du Sahara dans leurs relations avec les autres parties du pays.

Par la même occasion, Mme Benkirane s'est fait remettre par le consul général du Maroc à Strasbourg Driss El Kaissi une distinction en reconnaissance de ses efforts, en tant que femme artiste, en matière de plaidoyer et de défense de la marocanité du Sahara.

Les "Journées Sahara Marocain" ont été consacrées à échanger sur l’histoire du Sahara marocain et de la culture du désert et à honorer les actions des membres de la communauté marocaine et leur mobilisation constante pour la défense des intérêts du Royaume et de la cause nationale.

Cet événement, qui a coïncidé avec la Journée Internationale de la Femme, a été l’occasion de rendre hommage à la femme saharienne et à son rôle en tant qu’acteur de développement dans les Provinces du Sud, mais également de mettre la lumière sur la situation des droits de la femme, notamment celles des camps de Tindouf confrontées au quotidien aux affres de la séquestration et des violations de leurs droits.

Un hommage particulier a été rendu, à cette occasion, aux femmes immigrées, à leur patriotisme et à leurs contributions citoyennes. Ces journées ont été ponctuées d’un riche programme incluant débats et échanges sur la réalité du conflit artificiel autour du Sahara marocain, de son histoire et sur la culture millénaire du désert, avec la projection également du documentaire « le Maroc et les mouvements de libération en Afrique » du réalisateur Hassan El Bouharrouti


Lu 2243 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.