Présentation d'un livre sur les relations entre Cheikh Ibrahima Niass et le Maroc


Libé
Mardi 1 Février 2022

Présentation d'un livre sur les relations entre Cheikh Ibrahima Niass et le Maroc
La cérémonie de présentation du livre "Qidamo Assidki Fi Idhari Al-Haq", traitant des relations entre Cheikh Ibrahima Niass et le Royaume du Maroc qui vient de paraître au Sénégal, a eu lieu, samedi à Dakar, en présence de l'auteur de l'ouvrage, Babacar Niang, et de dignitaires religieux de ce pays. La cérémonie, organisée à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD2), a été marquée par la présence notamment de Cheikh Abdoul Ahad Cheikh Mbacké, conseiller du président de la République du Sénégal, Macky Sall, de Cheikh Tidiane Cheikh Abdoul Aziz Sy Al-Amîn, président du Cadre unitaire de l'Islam au Sénégal (CUDIS), de Cheikh Mouhammadoul Mahi Ali Cissé, porte-parole du Khalife général de la Fayda Tijania, Cheikh Mouhamadoul Mahi Cheikh Ibrahima Niass, et d'un représentant de l'ambassade du Royaume du Maroc au Sénégal, entre autres. Le livre, en langue arabe, réalisé par le professeur Cheikh Babacar Niang "donne un aperçu sur l'histoire de Cheikh Ibrahima Niass et sa relation avec le Royaume du Maroc, de par son trône, son gouvernement et son peuple, dans le but de révéler les types de coopération et la profondeur des racines communes en termes d'ascendance, de religion, de langue, d'histoire et de géographie", indique-t-on dans le préambule de cet ouvrage. Les interventions faites lors de cette cérémonie de présentation et de dédicace, ont mis en avant l'importance de ce livre qui vient documenter et consacrer les liens existant entre Cheikh Ibrahima Niass et le Royaume du Maroc, en mettant en relief les relations séculaires fortes tissées entre les confréries religieuses au Sénégal et les Rois du Maroc. Prenant la parole lors de cette rencontre, Cheikh Mouhammadoul Mahi Ali Cissé a félicité l'auteur Babacar Niang pour cet ouvrage, réalisé grâce à un grand effort consenti en vue de recueillir les éléments, documents et manuscrits l'ayant aidé à préparer ce livre qui vient enrichir la bibliothèque de la Hadrat tijania. L'intervenant a aussi mis en relief les liens séculaires spirituels existant entre le Sénégal et le Royaume du Maroc, soulignant que ce livre apporte une "réflexion approfondie" sur les relations entre Cheikh Ibrahima Niass et le Glorieux Trône alaouite. Dans cet ouvrage, a-t-il noté, l'auteur loue notamment la lutte menée par le regretté Souverain feu SM Mohammed V pour l'indépendance de son pays, faisant remarquer que cette lutte a été couronnée de succès, car, dit-il, "elle s'est basée en particulier sur la science". Rappelant la place qu'occupe le Maroc chez les oulémas sénégalais et que nombre d'entre eux ont été formés au Royaume et sortis des écoles marocaines et contribuent actuellement au rayonnement de l'islam en Afrique et dans le monde, Cheikh Mohammadoul Mahi Ali Cissé a souligné que le Maroc constitue pour les Sénégalais et la famille religieuse "un symbole de la religion". Il a ajouté que ces relations ont joué aussi un grand rôle dans l'approfondissement des liens forts tissés par le Maroc, tout au long de l'histoire, avec tous les pays du continent africain dans tous les domaines de la vie surtout dans le domaine religieux, mais aussi culturel, social et scientifique. S'exprimant à cette occasion, Mahfoud Abderrahmane, conseiller des affaires religieuses à l'ambassade du Royaume du Maroc à Dakar, a souligné que les circonstances dictées par la pandémie de Covid-19 ont empêché la présence d'une délégation officielle du ministère des Habous et Affaires islamiques à cette cérémonie.


Lu 1261 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.