Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pourquoi Jennifer Lawrence a-t-elle accepté d'apparaître nue dans Red Sparrow ?




Pourquoi Jennifer Lawrence a-t-elle accepté d'apparaître nue dans Red Sparrow ?
Entre la saga Hunger Games et X-Men, Jennifer Lawrence a démontré qu'elle n'avait pas froid aux yeux et qu'elle pouvait surmonter des défis physiques impressionnants pour les besoins d'un rôle. Cette abnégation, la comédienne de 27 ans en a encore fait preuve pour le tournage de Red Sparrow.
Dans ce film, Lawrence interprète Dominika, une jeune ballerine, dont la carrière est brisée nette après une chute. Elle est recrutée contre sa volonté par les services secrets russes. Entraînée à utiliser ses charmes et son corps comme des armes, elle découvre l’ampleur de son nouveau pouvoir et devient rapidement l’un de leurs meilleurs agents.
Pour incarner ce personnage, JLaw n'a pas hésité à suivre un entraînement intensif en apprenant notamment le ballet à raison de 3 heures par jour pendant des mois. "C'est la chose la plus difficile que j'ai eu à faire. Sur Hunger Games, c'était physique mais différent. Si je devais grimper une colline, je le faisais pendant 12 heures et c'était fini. Alors que le ballet c'est juste inimaginable !", confie Jennifer.
Au-delà de ça, la comédienne a aussi dû faire face à un autre défi : les scènes de nu. En effet, Lawrence apparaît en tenue d'Eve pour la première fois au cinéma dans Red Sparrow. Ce choix a été difficile à faire pour elle après le traumatisme du piratage de ses données personnelles, révélant au monde entier ses photos dénudées. L'artiste a récemment déclaré que ces séquences nues avaient justement été d'une grande aide pour elle dans son processus de reconstruction et dans le dépassement de ce trauma.
"L'insécurité et la peur d'être jugée sur sa nudité, tout ce que j'ai traversé... Cela devrait-il dicter les décisions que je prends pour le reste de ma vie ?", s'est interrogée l'actrice. "Red Sparrow a changé ma vision et je ne me suis même pas rendu compte à quel point il était important de changer cette mentalité jusqu'à ce que ce soit fait. Mais je me suis aussi remise en question comme jamais auparavant en faisant table rase du passé", précise Jennifer.
Le réalisateur Francis Lawrence a beaucoup joué dans la décision de Jennifer d'accepter d'aller au bout de ce rôle compliqué. Les deux artistes ont beaucoup échangé à ce sujet, le cinéaste laissant à la comédienne le choix de refuser de faire le film jusqu'à la dernière minute : "Jennifer aimait l'idée du personnage en général mais je voulais qu'elle lise le scénario avant de prendre une décision. Elle savait cependant la direction vers laquelle le film irait. Elle a dit qu'elle voulait le faire malgré tout. Du coup je lui ai dit : Ok, je viens chez toi et on va se parler très franchement", confie le metteur en scène.
"C'était vraiment effrayant de prendre la décision de faire ce film car la seule façon de bien raconter l'histoire résidait dans les scènes de nu. Il m'a fallu du temps pour dire oui. La veille de donner ma réponse, je n'ai pas dormi de la nuit. J'avais aussi très peur de me retrouver dénudée devant tout le monde. Mais j'étais entourée de professionnels et après avoir tourné ces séquences, je me suis sentie puissante", se souvient l'actrice.
Au final, Jennifer Lawrence, dans sa franchise habituelle, assènera : "C'est mon corps, c'est mon art et c'est mon choix ! Et si vous n'aimez pas les nichons, n'allez pas voir Red Sparrow !

Samedi 14 Avril 2018

Lu 640 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés