Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour une meilleure connaissance du patrimoine écrit au Maroc et en Espagne





Les pouvoirs publics et la société civile sont appelés à fédérer leurs efforts pour contribuer à une meilleure connaissance du patrimoine écrit au Maroc et en Espagne, ont souligné, lundi à Rabat, les participants à une rencontre sur la traduction, organisée dans le cadre du programme culturel hispano-marocain "Visages, culture espagnole aujourd'hui".
Lors de cette rencontre qui s’est déroulée à l’Institut Cervantès de Rabat, les intervenants, dont des experts, universitaires et spécialistes marocains et espagnols en traduction ont mis l'accent sur l’importance de promouvoir la traduction comme étant un vecteur de dialogue et de diffusion des valeurs entre les cultures des deux pays.
Les participants ont souligné également le rôle primordial de la traduction pour faire face au flux des stéréotypes et des clichés, ainsi que pour le raffermissement du rapprochement entre les peuples marocain et espagnol, qui partagent une histoire commune.
Intervenant à cette occasion, Abdelaali Barouki, professeur à l’Université Mohammed V de Rabat, a qualifié de bénéfique ce séminaire tout en soulignant que le bilan des œuvres de traduction restent jusqu'ici en deçà des ambitions des professionnels des deux pays.
"La traduction est un instrument fondamental du plurilinguisme qui aide à la compréhension et à la coopération et qui permet de transcender la barrière de la langue et des images fausses véhiculées qui ne reflètent pas la vraie réalité", a-t-il souligné.
De son côté, le conseiller culturel de l’ambassade d’Espagne à Rabat, Pablo Sanz, a indiqué que la traduction représente un instrument pour le rapprochement entre les peuples marocain et espagnol, et faire connaître les nouveautés de la production culturelle des deux pays.
Pour sa part, Gonzalo Fernández Parrilla, professeur à l’Université Autonome de Madrid, a donné un aperçu sur la traduction entre le Maroc et l’Espagne à travers l’histoire, notant que cette activité constitue un vecteur privilégié de transmission des connaissances, de dialogue et de rapprochement entre les cultures.
Quant au commissaire du programme culturel "Visage, culture espagnole aujourd’hui", El Arbi El Harti, il a mis en avant l'importance de la coopération culturelle entre le Maroc et l'Espagne, tout en soulignant la nécessité de mettre en place des projets et des initiatives communs dans les domaines de la traduction et l’édition.
"Visage, Culture espagnole aujourd’hui", une initiative du ministère de la culture de l’Espagne, en collaboration avec l’ambassade d’Espagne et l’institut Cervantès au Maroc, le ministère de la Culture du Maroc, l’Université Mohammed V, vise à promouvoir les échanges culturels et de création, ainsi que la formation et la mise en commun des expériences entre le Maroc et l’Espagne.  Cette manifestation culturelle ambitionne aussi de contribuer à la consolidation du transfert des connaissances culturelles entre les deux pays.
En plus du cinéma, de la musique et de la danse, le programme de cette manifestation culturelle inclut une intense activité scientifique et académique sur la muséologie, le livre, la lecture, la traduction et l’architecture.

Jeudi 15 Décembre 2016

Lu 845 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.