Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour une lutte sans détours


Mohamed BENARBIA
Vendredi 30 Janvier 2009

Il ne se passe pas un jour sans qu’un véhicule, ou quelque autre engin roulant sur terre, navigant sur mer, ou encore traversant les airs, ne soit intercepté à cause d’une marchandise dont le transport est trop compromettant puisqu’elle est censée être illicite.
Toute cette campagne et toute cette vague d’arrestations doivent être faites pour nous rassurer quant à la sérénité et la détermination avec lesquelles elles sont menées. Sauf qu’une question se fait bien insistante. Lancinante. D’où provient, au fait, cette drogue que l’on ne cesse d’acheminer de manière quasi-ininterrompue et en aussi grandes quantités ? Toutes les étapes par lesquelles elle passe avant d’être transformée en « lingots », plaquettes ou poudre depuis les premières implantations, sont assurément connues de tous.
De plus, il y a les quantités saisies, il y a celles qui ont « la chance » de traverser de l’autre côté, mais tout le reste est mis à la disposition du consommateur local, avec tous les risques et les méfaits que cela entraîne.
Le problème de la drogue doit être traité à la base. Il faut une solution radicale. Il y a certes la responsabilité de l’Etat, mais toutes les autres composantes de la société ne sont pas moins concernées, les partis politiques en premier. Ceux, du moins, qui comptent pour de vrai, sur l’échiquier politique national, se doivent d’adopter une position claire et sans équivoque.
De toute la fortune qu’il y a tout autour du trafic de drogue, le petit peuple, du paysan à l’artisan, ne récolte que de petites miettes, à peine suffisantes pour leur survie, contrairement aux mafieux qui se remplissent la bedaine et les poches. C’est d’autant plus grave que depuis un certain temps, quelques barons de la drogue n’hésitent pas à envahir et à infester, par la même, le champ politique.
C’est d’autant plus urgent que tout un pays compte sur les prochaines élections pour envisager l’avenir du Maroc sous de meilleurs auspices.


Lu 269 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 15 Juillet 2015 - 10:08 Le grand mensonge du PJD

Mercredi 13 Juillet 2011 - 13:00 Seule compte la transparence

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS