Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


“Pour une Maison de l’histoire du Maroc ” , un beau-livre de l’Académie du Royaume aux éditions La Croisée des Chemins


Libé
Jeudi 18 Février 2021

“Pour une Maison de l’histoire du Maroc ” , un beau-livre de l’Académie du Royaume aux éditions La Croisée des Chemins
Un nouveau beau-livre de l’Académie du Royaume du Maroc intitulé “Pour une Maison de l’histoire du Maroc - Histoire, culture, patrimoine” vient de paraître aux éditions La Croisée des Chemins. Cet ouvrage de haute facture, dont l’avant-propos a été paraphé par le Secrétaire perpétuel de l’Académie du Royaume du Maroc, M. Abdeljalil Lahjomri, regroupe les actes du Colloque international de l’Académie sur ce thème organisé à Casablanca les 13 et 14 octobre 2012. Pour M. Lahjomri, le projet de la fondation d’une Maison de l’Histoire du Maroc, initié par le Conseil national des droits de l’homme lors de cette réunion, “est un Projet-Défi” qui a fortement interpellé la conscience nationale sans pour autant qu’une étude de faisabilité ne soit mise en œuvre pour en cerner les contours, les fondements et la portée. “C’est pour que ce défi soit relevé, par les gestionnaires de la Cité et que la pertinence de ce projet soit évaluée par les décideurs qui se préoccupent et s’occupe du patrimoine, que l’Académie du Royaume contribue avec les éditions La Croisée des Chemins à la publication des actes des ses deux intenses journées de réflexion, de propositions et de médiation sur la création d’une institution qui permettra à toutes générations d’apprendre à connaître l’histoire de leur pays, à l’approfondir, à l’écrire avec objectivité et sérénité dansson ampleur et diversité”, a écrit M. Lahjomri.

De son côté, Driss El Yazami, ancien président du Conseil national des droits de l’homme (mars 2011-décembre 2018) qui a également préfacé cet ouvrage richement illustré par des images de haute qualité, a estimé qu’”au niveau académique, les efforts entrepris en matière d’histoire du temps présent en particulier (formation doctorale et Institut marocain d’histoire du temps présent) et d’histoire en général (Institut royal) doivent être maintenus et développés”.

Dans une introduction générale de l’ouvrage, le coordinateur scientifique du colloque sur “la Maison de l’Histoire du Maroc”, Mohammed Kenbib, a relevé que le projet de création d’une Maison de l’Histoire du Maroc (MHM) vise à mettre sur pied “une institution d’envergure mettant l’histoire à la portée de tous” de nature à contribuer notablement à la satisfaction de “la demande sociale” en la matière. Pour M. Kenbib “la concrétisation d’un tel projet, dont l’ambition est fondamentalement intellectuelle, culturelle et citoyenne, implique que soit menée et mûrie, en amont, une réflexion commune sur les postulats de cette discipline, sa finalité et les modalités de sa mise à la disposition du public (ou en relation avec le public)”. Ce beau livre, édité en français et en arabe, est illustré par des images de différents atouts dont regorge le Maroc. Il présente différentes interventions académiques lors dudit colloque dont “Histoire et historiographie à l’ère d’Internet”, “Patrimoine religieux du Maroc: Situation et réappropriation” et “Les communautés juives du Maroc: Rétrospective historique”. 


Lu 482 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.