Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Pour la cause” de Hassan Benjelloun projeté au Festival du Caire




“Pour la cause” de Hassan Benjelloun projeté au Festival du Caire
Le film "Pour la cause" du réalisateur marocain Hassan Benjelloun a été projeté, dimanche soir à l'Opéra du Caire, dans le cadre du 41e Festival international du film du Caire. Le film, qui participe au concours "Horizons du cinéma arabe", raconte l'histoire d'un jeune musicien palestinien vivant en Espagne et d'une chanteuse française d'origine juive, venus au Maroc en provenance de Barcelone dans l'espoir de traverser l'Algérie via la frontière afin d'animer un concert à Oran avant de se rendre en Tunisie pour le même objectif. Cependant, à cause des procédures légales à la frontière, les deux jeunes  vont vivre toute la nuit des moments difficiles, mais non sans scènes de solidarité.
Karim (Ramzi Makdessi) et Cyrine (Julie Dry) se retrouveront dans un voyage musical, empêchés par les gardes-frontières algériens de se rendre à destination, pour rester enfermés dans un pont reliant les deux pays.  Ce film (93 minutes) offre des scènes mettant en lumière la solidarité marocaine avec la cause palestinienne et raconte les événements à travers un "Flashback" quand Karim, sur son chemin vers le pont frontalier, rappelle les moments de son enfance en Palestine et son vécu plein de souffrance et de répression par les soldats de l'occupation israélienne.
"La question palestinienne est la première affaire arabe qui restera présente dans le coeur et la conscience arabes", a déclaré Hassan Benjelloun lors d'une conférence de presse.
Les principaux rôles du film ont été interprétés par le Palestinien Ramzi Makdisi, la Française Julie Dry, et les Marocains Abderrahim El Menyari, Hassan Bdida, Abdelghani Sannak, Mohammed Haraga, Aicha Mahamah, Farah Alwan et la jeune actrice Sandya Tajeddine.
Les scènes ont été tournées dans plusieurs zones situées entre Jomaat Oulad Abbou et Bir Jdid, ainsi qu’à Settat, Casablanca, Fès et Barcelone. Outre "Pour la cause", "le film "Les femmes du pavillon J" de Mohamed Nadif est aussi en compétition dans ce festival.

Libé
Mercredi 27 Novembre 2019

Lu 1334 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif