Pour ces fans italiens de Squid Game, mourir n'est qu'un jeu


Libé
Mercredi 17 Novembre 2021

"C'est ici pour gagner 45,6 milliards de won?" (33 millions d'euros). Pour Stefano, un médecin milanais de 42 ans fan de la série sud-coréenne ultra-violente Squid Game, mourir, heureusement, n'est qu'un jeu. Avec une cinquantaine d'autres candidats au frisson, il s'est inscrit ce soir-là à un "escape game" (jeu d'évasion) organisé dans un hangar près de Milan, dans le nord de l'Italie, à partir de l'univers de cette série au succès planétaire. Sortie en septembre sur Netflix, Squid Game met en scène 456 Sud-Coréens qui s'affrontent dans des jeux d'enfants pour toucher le jackpot, au péril de leur vie, pour le plaisir sadique de "VIPs", des anonymes richissimes qui paient, comme aux jeux du cirque, pour voir des hommes et des femmes mourir en s'affrontant dans des joutes plus cruelles les unes que les autres. A la fin des épreuves, le dernier survivant remporte le pactole. Mais ici, on ne tire pas à balles réelles, on ne trucide pas. Les participants récupèrent un masque pour protéger leurs visages et endossent un t-shirt floqué d'un numéro pour les identifier. "J'ai pris le 13, la poisse!", se désespère Viola Nicosi, une vendeuse de 23 ans. "La série m'a fascinée et je cherchais un jeu pour retrouver l'ambiance!", explique son amie Laura Tatolo, une serveuse de 27 ans. Enigma Room, société milanaise spécialisée dans les "escape games", a vite flairé la bonne affaire. "Cela devait être un événement pour Halloween, mais ça a tellement bien marché qu'on a continué", explique Anna Kovalova, l'une des associés. Comme pour la série, leur succès a été accompagné d'une vague de critiques. "Nous avons reçu des mails de parents scandalisés", raconte-t-elle. L'accès du jeu est interdit aux moins de 16 ans. Ce dimanche de novembre, l'ambiance est bon enfant: les joueurs, âgés de 20 à 45 ans, sont venus en couple ou entre amis.


Lu 636 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.