Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Politiques territoriales inclusives et société civile parallèle

Présentation àTanger des résultats du programme supervisé par l'association La colombe blanche avec le soutien de l'USAID





Les principaux résultats du programme “Politiques territoriales inclusives, société civile parallèle”, dont la mise en oeuvre a été supervisée par l'Association La colombe blanche pour les droits des personnes en situation de handicap, avec le soutien de l'Agence américaine de développement international (USAID), ont été présentés et évalués, mercredi à Tanger. Le séminaire de clôture du programme, organisé en partenariat avec les associations partenaires, a traité de nombreux axes relatifs à la démocratie participative, à la concertation publique, aux perspectives possibles à la lumière des pratiques et applications actuelles, ainsi que l'expérience de l'Association La colombe blanche dans le cadre de ce programme. Cette rencontre s’est également penchée sur le rôle de la société civile dans la gestion des crises sur la base de ses expériences pendant la pandémie, les initiatives humanitaires et de plaidoyer mises en place dans ce sens, ainsi que les expériences des organisations de la société civile en matière d'atténuation des effets de la pandémie, en plus de l'expérience de plaidoyer en faveur de l’intégration de la dimension du handicap dans les politiques publiques liées à la gestion de la pandémie.

Cette conférence a pour but de partager les résultats du programme, y compris l'expérience des initiatives de plaidoyer locales, de discuter des moyens à même d’assurer leur pérennité et d’évoquer les expériences de terrain pionnières dans ce domaine, a indiqué le président de l’Association La colombe blanche pour les droits des personnes en situation de handicap, Ahmed Aidani. Il a précisé, dans ce sens, que ce séminaire intervient près de dix ans après l'adoption de la Constitution de 2011, la réalisation d'acquis aux niveaux politique, social et législatif au Maroc, et la cristallisation de diverses formes de démocratie participative et de concertation publique, en plus du renforcement des mécanismes de justice globale, d'inclusion et de protection sociales. Pour sa part, le coordinateur national des réseaux œuvrant dans le domaine des droits des personnes en situation de handicap au Maroc a fait savoir que le programme, lancé en décembre 2015 et mis en place en partenariat avec plus de 50 associations de la région Tanger Tétouan-Al Hoceima et 26 réseaux nationaux intéressés par la question, ainsi que nombre de collectivités territoriales, porte sur le renforcement des capacités organisationnelles et institutionnelles de l'Association La colombe blanche pour lui permettre d'assurer une gestion professionnelle en adéquation avec les aspirations des bénéficiaires de ses services et son environnement territorial.

Ce programme, a-t-il poursuivi, a pour objectifs également de former 40 associations œuvrant dans le domaine de l’handicap, et d'accompagner 10 associations, dont les programmes contribuent à réduire l’impact de la situation épidémiologique actuelle sur les personnes à besoins spécifiques. Il a souligné, en outre, que l'intervention des associations concernées via l'aspect humanitaire pour lutter contre l’impact de la pandémie du coronavirus, a été importante du côté pratique, en plus du plaidoyer pour la protection des droits des personnes à besoins spécifiques et leur inclusion, aux côtés de la mise en place de mécanismes de dialogue avec les institutions territoriales sur les politiques publiques et les questions de l'handicap, la mise en oeuvre des plans inclusifs et des mécanismes de suivi, ainsi que le contrôle des mécanismes de coopération entre les associations concernées et les institutions élues à tous les niveaux.

Quant au représentant de l'USAID, Juan Carlos Rodríguez, il a salué les réalisations du programme dans le cadre de la promotion de l'inclusion des personnes en situation de handicap dans les plans sociaux, tout en dotant les associations oeuvrant dans ce domaine et la société civile en général des conditions du travail sur terrain et d'autogestion, en plus de soutenir le travail proactif institutionnel et civil, et de permettre aux personnes en situation de handicap de surmonter la crise engendrée par la pandémie du coronavirus, qui a touché le monde entier. Les résultats du programme “Politiques territoriales inclusives, société civile parallèle” sont de la plus haute importance et constituent un modèle pour la société civile de la région, en particulier en termes de mécanismes d'inclusion et de plaidoyer en faveur des questions de handicap, ainsi que le soutien de l’autonomie financière et morale des associations concernées, a-t-il estimé.

Par ailleurs, les participants à cette conférence se sont accordés à dire que le programme est en adéquation avec les aspirations du Maroc à fournir une protection sociale et juridique aux personnes en situation de handicap, grâce à des approches réalistes qui contribuent à améliorer les décisions politiques dans le domaine, et à assurer la conjugaison des efforts de l’ensemble des intervenants, avec l'objectif de créer des instances consultatives au sein de toutes les institutions élues et d'améliorer la prise en compte des collectivités territoriales de la dimension du handicap.

Interpellation

L’ enquête administrative menée au sujet de la vidéo diffusée, mercredi, sur les sites électroniques et réseaux sociaux et montrant un individu en uniforme de service en train d’agresser physiquement une autre personne, a permis d’identifier l’assaillant et deux de ses collègues qui se trouvaient sur le lieu de l'incident, indique le ministère de l’Intérieur. Il s’agit de membres des forces auxiliaires en charge de surveiller les côtes, précise la même source dans un communiqué. Les personnes en question ont été interpellées et soumises à l’enquête judiciaire menée par les autorités concernées, sous la supervision du parquet compétent, conclut le ministère.

Vaccination

Les vaccinations anti-Covid-19 programmées pour le samedi 1er mai 2021 seront reportées au lundi 3 mai 2021, et seront administrées dans les mêmes centres de vaccination prévus initialement, a annoncé jeudi le ministère de la Santé. Ce report intervient en raison de la célébration de la Fête du travail, qui correspond au 1er mai de chaque année, explique le ministère dans un communiqué, ajoutant que les citoyens concernés recevront un SMS pour les informer du rendez-vous de vaccination. Le département souligne la nécessité de continuer à se conformer aux mesures de prévention avant, pendant et après la vaccination anti-Covid-19 pour contribuer aux efforts de lutte contre la propagation du virus, notamment après la découverte de nouveaux variants au Maroc.

Libé
Jeudi 29 Avril 2021

Lu 414 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.