Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus de 33.000 bénéficiaires de la transmission de la nationalité marocaine par la mère




Plus de 33.000 bénéficiaires de la transmission de la nationalité marocaine par la mère
33.587 personnes ont bénéficié du droit d'acquisition de la nationalité marocaine par la mère, a annoncé mercredi à Tunis la ministre de la Famille, de la Solidarité, de l'Egalité et du Développement social.
S’exprimant lors du 1er Congrès ministériel sur "L’appartenance et l’identité juridique" initié en partenariat entre la Ligue arabe et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), la responsable a mis l’accent sur les changements fondamentaux introduits au code de la nationalité, qui a accordé aux fils et filles le droit d’acquisition de la nationalité de la mère marocaine et du père étranger, quels que soient leurs lieux de naissance.
La ministre a ajouté que le législateur marocain a veillé à assurer l’égalité en considérant de nationalité marocaine toute personne née au Maroc de parents inconnus, relevant que cette mesure est de nature à alléger les souffrances d'un grand nombre de personnes.
Elle a souligné que la Constitution de 2011 a constitué un "saut qualitatif" en insistant sur l’impératif de protéger et promouvoir les dispositifs des droits de l'Homme et du droit international humanitaire et de contribuer à leur développement dans leur indivisibilité et leur universalité, ainsi que de bannir et combattre toute discrimination à l'encontre de quiconque, en raison du sexe, de la couleur, des croyances, de la culture, de l'origine sociale ou régionale, de la langue, du handicap ou de quelque circonstance personnelle que ce soit.
En ce qui concerne la situation des migrants, la ministre de la Famille, de la Solidarité, de l'Egalité et du Développement social a fait savoir que le Maroc s'est transformé depuis quelques années de pays de transit à un pays d'accueil en s’impliquant dans une nouvelle politique lancée en application des Hautes instructions de S.M le Roi Mohammed VI pour la régularisation de milliers de migrants et demandeurs d'asile.
Cette politique a permis à des centaines de Syriens d’accéder au statut de réfugié et la régularisation de la situation d’un grand nombre de Subsahariens, de différentes nationalités, a-t-elle précisé.
Elle a exprimé la pleine adhésion du Maroc au système des Nations unies à travers notamment la ratification d'une série de conventions internationales et résolutions telles celles ayant trait à l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale et à l'égard des femmes, ainsi qu’à la charte internationale des droits civils et politiques et le protocole facultatif y afférent.
Pour sa part, la responsable de la Direction de la femme, de la famille et de l'enfance à la Ligue arabe, Inès Maccaoui, a indiqué que son organisation mise sur ce congrès pour obtenir des résultats concrets en matière de promotion des droits des enfants et des femmes, particulièrement, en cette conjoncture délicate que connait actuellement la région arabe.
Elle a rappelé que les travaux de ce congrès ont pour objectif de discuter de la situation des enfants dépourvus d'identité, indiquant que cela constitue une forme de discrimination exercée à leur égard. Et de mettre l'accent sur l'importance de la stratégie arabe de protection des enfants réfugiés dans la région arabe élaborée en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et de la stratégie arabe sur la prévention et l'élimination des formes de violence notamment sexuelle.
Elle a estimé que les personnes sans identité, à cause des conflits armés notamment parmi les enfants réfugiés, représentent différents défis à plusieurs dimensions humanitaire, sécuritaire et stratégique dans la région arabe.
Il est impératif, a-t-elle insisté, d'élaborer des programmes et des stratégies efficaces pour protéger cette catégorie vulnérable et garantir son droit à l’identité.

Vendredi 2 Mars 2018

Lu 1248 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés