Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pernicieuses accointances algéro-polisaro-iraniennes

La lutte contre le crime transfrontalier et le terrorisme amènent Rabat et Washington à renforcer l’interopérabilité de leurs armées




Sur Hautes instructions de S.M le Roi, chef suprême et chef d'état-major général des Forces Armées Royales, le général de corps d'armée, inspecteur général des FAR, a reçu, lundi au niveau de l'état-major général des FAR à Rabat, le général Robert B. Neller, commandant le corps des Marines des Etats-Unis d’Amérique, qui effectue une visite de travail au Royaume à la tête d’une délégation militaire.
Les entretiens entre les deux responsables se sont déroulés en présence de la chargée d’affaires de l’ambassade américaine à Rabat, indique un communiqué de l'état-major général des FAR dont nous publions, à titre documentaire, le texte intégral tel qu’il a été relayé par la MAP.
Les deux responsables militaires ont, à cette occasion, passé en revue les domaines d’intérêt commun et les moyens de promouvoir l’interopérabilité entre les forces armées des deux pays, ajoute le communiqué, précisant qu'ils se sont par ailleurs félicités du bilan positif de la coopération militaire entre les deux pays, englobant l’organisation d’exercices combinés, particulièrement l’exercice annuel "African Lion", la participation aux différents entraînements, le soutien réciproque, la formation et l’échange de visites.
Ils ont examiné en outre les opportunités de développer davantage cette coopération en vue d’accroître l’interopérabilité et d’améliorer l’harmonisation, la cohérence et la complémentarité entre les deux armées par le partage d’expérience et d’expertise.
Tout en affirmant leur attachement aux principes et aux objectifs de la coopération militaire maroco-américaine, les deux responsables militaires ont convenu de développer ces relations dans le même esprit d’amitié et de confiance partagée, conclut le communiqué.
Il convient de noter que l’actuelle visite du haut responsable militaire américain intervient peu de temps après l’annonce par le Maroc de la présence de matériel de guerre et d’experts iraniens auprès du Polisario.
Le profil du patron des Marines l’habilite, en quelque sorte,  à mieux en appréhender l’impact possible des fragiles équilibres géostratégiques sur la région et sur la bande sahélo-saharienne qui est en train de devenir un terreau fertile pour le crime transfrontalier en général et le terrorisme en particulier.
Il a notamment participé à la force d'intervention unifiée en Somalie, à l'opération Just Cause au Panama et à l'opération Iraqi Freedom. Ce qui l’autorise à mieux cerner le problème et à l’intégrer comme il se doit dans la stratégie du président américain de lutter plus efficacement contre la volonté de Téhéran d’étendre son hégémonie sur le Nord de l’Afrique et, accessoirement, sur la région sahélo-saharienne via l’Algérie et le Polisario.
La ligne dure prônée par Trump a d’ailleurs été promue deux semaines avant le désengagement américain de l’accord sur le nucléaire iranien par le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, lors de la tournée qu’il a effectuée au Proche-Orient.
Il convient également de rappeler que Rabat et Washington disposent d’un Comité consultatif de défense, que le Royaume participe  activement aux réunions de l’Africom et que la visite du patron des Marines intervient suite l’annonce  faite en début d’année par le Bureau de l’assistance militaire relevant du département d’Etat américain d’un appui sécuritaire et militaire américain dont le montant avoisine les 6 milliards de dollars.  Le Royaume arrive, de ce fait,  en tête des pays concernés par cette assistance qui comprend également le financement d’actions de formation militaire. Ceci en sus de l’achat par le Maroc de nombre d’équipements militaires dont 162 chars de type Abrahms et du fait que le Royaume  bénéficie annuellement de 15 millions de dollars destinés à permettre  à ses Forces Armées de lutter contre le trafic de drogue et les organisations terroristes et partant de relever les défis régionaux.

H.T
Mercredi 30 Mai 2018

Lu 3336 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés