Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pékin déplore "l'ingérence flagrante" de Trump




Pékin déplore "l'ingérence flagrante" de Trump
La Chine a déploré mardi "l'ingérence flagrante" du président américain Donald Trump au lendemain de ses propos sur les manifestations à Hong Kong. Pékin exhorte les Etats-Unis à "parler et à agir avec prudence et à cesser d'intervenir dans les affaires intérieures de Hong Kong", a déclaré devant la presse Geng Shuang, un porte-parole de la diplomatie chinoise.
M. Trump a estimé lundi que les manifestants hostiles au gouvernement pro-Pékin qui ont envahi pendant plusieurs heures le Parlement de Hong Kong étaient "en quête de démocratie"."Je pense que la plupart des gens veulent la démocratie. Malheureusement, certains gouvernements n’en veulent pas", a déclaré M. Trump à des journalistes depuis la Maison Blanche après avoir jugé "très triste" la situation à Hong Kong.
"Nous déplorons et nous nous opposons fermement à l'ingérence flagrante" des Etats-Unis "dans les affaires intérieures de la Chine", a commenté M. Geng.
La crise qui secoue Hong Kong depuis trois semaines a franchi un nouveau palier lundi, jour anniversaire de la rétrocession de l'île à la Chine en 1997. Lundi soir, des dizaines de manifestants hostiles au gouvernement pro-Pékin, casqués et masqués, sont parvenus à envahir l'hémicycle du Conseil législatif (LegCo), le Parlement hongkongais, après avoir forcé un barrage de police.
Chariot en fer rempli d'objets divers, barres métalliques, pinces gigantesques, les manifestants ont fait feu de tout bois pour abattre les portes vitrées du bâtiment, pour finir après six heures de coups de boutoir par faire irruption dans l'hémicycle. Dans la nuit de lundi à mardi, la police antiémeute a finalement repris le contrôle du Parlement local.
Lors d'une conférence de presse avant l'aube de mardi, Carrie Lam, qui dirige l'exécutif de Hong Kong et bat des records d'impopularité, a condamné l'invasion "extrêmement violente" du Parlement. Evoquant des événements "bouleversants et choquants", elle a dit espérer que la société "revienne à la normale aussi vite que possible".

Mercredi 3 Juillet 2019

Lu 463 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com