Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Passation des pouvoirs entre Radi et Lachgar

Le Premier secrétaire reçoit les ambassadeurs du Canada et des Etats-Unis


Larbi Bouhamida
Lundi 11 Février 2013

Passation des pouvoirs entre Radi et Lachgar
La passation des pouvoirs entre Abdelouahed Radi et le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar a eu lieu vendredi au siège du parti à Rabat.
C’est un moment historique et une première dans la vie de l’USFP et de tous les autres partis politiques. Même si elle reste formelle, cette cérémonie constitue un moment  riche en significations pour la passation des pouvoirs de manière fraternelle et conviviale au sein du parti. C’est ce qu’a déclaré vendredi Driss Lachgar lors de la réunion du Bureau politique.
Ce moment n’est pas uniquement l’occasion de dire au revoir à notre frère Abdelouahed Radi. C’est surtout un moment fondateur d’une tradition partisane conforme aux principes de transparence, de clarté, de modernité et de démocratie à travers la passation du flambeau entre une direction qui a donné énormément non seulement au parti, mais qui a aussi laissé son empreinte sur les acquis démocratiques nationaux réalisés et la direction qui lui succédera, a-t-il tenu à souligner.  
Abdelouahed Radi a joué un grand rôle pour en arriver à ce moment historique, et ce n’est pas surprenant de la part d’un homme qui a un parcours militant  exceptionnel de presque soixante années au service du parti et de la Nation, a-t-il poursuivi.
Abdelouahed Radi jouit de nombreuses qualités incomparables  qui ne se trouvent guère chez les autres politiques. Un homme sage,  d’écoute, serein, courageux, audacieux, rassembleur. Un homme d’Etat  et un grand patriote, a fait savoir le Premier serétaire du parti.
Pour sa part, Abdelouahed Radi a saisi cette occasion pour renouveler ses félicitations à  Driss Lachgar, aux membres du Bureau politique et pour saluer les membres de la Commission administrative.
Tout en indiquant que l’USFP est victime aujourd’hui de ses réussites et de son militantisme au niveau politique et social, Abdelouahed Radi a tenu à rappeler aux membres du Bureau politique que tous les espoirs reposent sur l’ensemble des Ittihadis pour que l’USFP retrouve son aura d’antan sur la scène politique nationale.
Pour réussir dans sa mission, il a recommandé à la nouvelle direction de respecter la ligne politique du parti, son organisation,  la démocratie interne et l’opérationnalisation des résolutions des 8ème et 9ème Congrès.
Par ailleurs, Driss Lachgar a reçu au siège du parti, vendredi à Rabat, respectivement les ambassadeurs du Canada et des Etats-Unis.

Passation des pouvoirs entre Radi et Lachgar


Lu 655 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020










Flux RSS