Libération


Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Parution du recueil poétique “Marrakech : Lieux de passage ” d’Ahmed Islah





Parution du recueil poétique “Marrakech : Lieux de passage ” d’Ahmed Islah
“Marrakech : Lieux de passage” est l’intitulé du dernier recueil du poète Ahmed Islah, qui vient de paraitre aux éditions Afaq pour les Etudes, l’Edition et la communication à Marrakech. Ce recueil avec ses brefs aperçus socio-historiques “est une lucarne et une mémoire pour bien côtoyer, voir et apprécier Marrakech la cité ocre d’hier et d’aujourd’hui”. Cette œuvre intellectuelle reste un rappel pour les gens de Marrakech qui vénèrent leur chaleureuse et aimable ville et une lucarne pour les Marocains et les étrangers avertis qui aiment déguster et savourer le charme de cette cité mythique.

En effet “la ville de Youssef Ben Tachefine et de Zineb Nafzaouiya, qui garde malgré tout son propre cachet, offre maintenant des espaces verts, des lieux de culture et une Place pour se distraire. Autrement dit, Marrakech, à mes yeux, reste et restera toujours une ville d’une grande valeur”, souligne le poète et écrivain Ahmed Islah. Mouassine des années 50, qui n’en est pas l’unique exemple dans la ville, complète le décor pour rapprocher le lecteur du passé de la population Marrakchie : Maisons et Riads, parfums et arômes, jeux des enfants, voix et bruits, fêtes et musiques, rues et derbs, services et habitants… et surtout entente, tolérance, partage et entraide qui régnaient à cette époque. Pour l’auteur, les lieux de passage, évoqués dans ce recueil, “ne sont qu’un fil d’Ariane pour côtoyer, découvrir, voir, apprécier, et aimer Marrakech, cette ville de rêve qui invite à un voyage dans l’espace et dans le temps”.

Chaque poème et son bref aperçu adjacent présentent une certaine complémentarité. Le poème, de son côté, anime et inspire l’esprit mais le bref aperçu enrichit et fortifie la mémoire. Dans ce recueil, la ville de Marrakech révèle sa valeur, ses secrets, son histoire, ses charmes et sa beauté. Selon le poète, “pour accéder à ces lieux de passage, il est indispensable de passer par d’autres lieux non cités mais, qui sont intéressants à leur tour du point de vue social et historique”. Cet opus réunit à la fois poèmes, brefs aperçus socio-historiques et photos. Chacun de ces éléments s’adresse à son public qui s’y intéresse. Le poète Ahmed Islah travaillait en tant que professeur de Français (langue et communication) au lycée Ibn Abad entre autres, et à la Base Écoles des Forces Royales Air (BEFRA) de Marrakech.

Son centre d’intérêt et ses lectures visent la pensée humaine depuis l’Antiquité jusqu’aux temps modernes, alors qu’au niveau de l’expression, il s’intéresse à la poésie et au proverbe marocain.

Libé
Vendredi 4 Décembre 2020

Lu 304 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.