Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Participation marocaine au Forum de Dakar sur la paix et la sécurité

Ferme engagement en faveur du développement et de la stabilité de l'Afrique




Le Maroc est fermement engagé, dans le cadre d’une démarche solidaire et agissante, en faveur du développement et de la stabilité de l'Afrique, a indiqué l’ambassadeur du Maroc à Dakar, Taleb Barrada.
«Sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Royaume du Maroc est fermement engagé, dans le cadre d’une démarche solidaire et agissante, en faveur du développement et de la stabilité de l’Afrique», a-t-il déclaré à la MAP, en marge de l’ouverture lundi à Diamniadio (à une trentaine de km de Dakar), du 6è Forum sur la paix et la sécurité en Afrique.
«En exhortant la réactivation de certains instruments panafricains, tels que  l’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSAP), ainsi que l’Architecture africaine de gouvernance (AGA), nous nous réjouissons également de l’activation du Fonds pour la paix, comme instrument financier au service de la paix et de la sécurité en Afrique», a-t-il relevé.
Le diplomate marocain a, par ailleurs, relevé que «le Maroc et le Sénégal sont aujourd’hui de grands pourvoyeurs reconnus de forces de maintien de la paix», appelant à une coordination interactive entre les différents partenaires internationaux et régionaux, l’objectif étant de réévaluer le mandat de ces forces, l’adapter aux contextes spécifiques pour une plus grande efficacité opérationnelle.
La participation du Royaume aux opérations onusiennes de maintien de la paix, ses initiatives en matière de médiation, de dialogue politique et de règlement pacifique des différends, consolident le contenu de cet engagement constant et renouvelé, a-t-il ajouté.
Taleb Barrada a souligné dans ce contexte que le Maroc a entrepris de développer des partenariats bilatéraux et régionaux en vue de «faire face aux défis communs à notre sécurité collective et aux impératifs de développement économique et social», a-t-il expliqué, estimant que la réforme du Conseil paix et sécurité de l'Union africaine constitue la clé de voûte de l’efficience de l’Architecture africaine paix et sécurité afin de faire de ce Conseil un organe homogène, efficient, transparent et inclusif dans la mise en œuvre de son mandat.
La 6ème édition du Forum Paix et sécurité en Afrique se penche sur les différentes problématiques liées aux défis de la paix et de la sécurité dans le continent, à travers trois séances plénières axées respectivement sur les thèmes suivants : «Repenser la sécurité collective : quelles approches ?», «Face à la crise du multilatéralisme : quelles réponses aux défis à la paix et à la sécurité en Afrique ?» et «Etats, acteurs privés, populations et sécurité en Afrique».
Le programme du Forum comporte également des ateliers consacrés notamment à l’examen des mécanismes de prévention des conflits et de sortie de crises, au financement des politiques africaines de paix et de sécurité et à la sécurité numérique.

Libé
Mercredi 20 Novembre 2019

Lu 965 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com