Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Participation marocaine au Festival international du film de Delhi




L’édition 2018 consacre une place de choix aux réalisateurs arabes
Le Maroc participe à la 7ème édition du Festival international du film de Delhi (DIFF), qui se déroule du 14 au 18 octobre dans la capitale indienne, avec le court métrage ALES, du réalisateur et scénariste Faiçal Ben.
De nombreux longs métrages de différents pays ainsi qu'une sélection de courts métrages dont 9 productions arabes sont en lice lors de ce festival.
"Je suis très fier de représenter le Maroc dans ce festival avec mon court métrage ALES qui a suscité l'admiration du public au dernier Festival du film arabe de Fameck dans le Nord-est de la France, qui a eu lieu au début de ce mois d'octobre", a déclaré à la MAP Faiçal Ben.
"C'est une précieuse occasion pour présenter le film dans cette région du monde et d'échanger avec d’autres réalisateurs arabes en provenance du Liban, de la Syrie, de Palestine et de Tunisie. C'est une chance de se trouver ainsi dans ce bouillonnement créatif et de rencontrer un public tellement différent", a exprimé le jeune réalisateur.
La 7ème édition du DIFF 2018 consacre une place de choix aux films arabes pour la troisième année consécutive, mais aussi au cinéma des Etats du nord-est de l'Inde.
En 2017, deux films marocains avaient été primés dans le cadre de la compétition officielle des films arabes de la 6ème édition du festival qui avait eu lieu du 04 au 09 décembre à New Delhi.
Il s’agit notamment du long métrage "A la recherche du pouvoir perdu" du réalisateur Mohammed Ahed Bensouda qui a raflé le prix du meilleur scénario et du court métrage "Laila" de Youssef Benkadour qui a obtenu le prix du meilleur film social.
La 6ème édition qui célébrait le Maroc comme pays partenaire aux côtés de la Palestine, du Sri Lanka et du Venezuela, avait été marquée par la projection de 174 films représentant 54 pays.
Le Festival international du film de Delhi a été créé en 2012 pour commémorer un siècle glorieux du cinéma indien, avec le soutien de la New Delhi Municipal Corporation (NDMC) et du ministère indien des Communications.
Il a pour objectif de promouvoir la science, l'art et les émotions à travers le cinéma, de sensibiliser le public au rôle du 7ème art et faire connaître la culture indienne.
Le festival offre aux réalisateurs et artistes talentueux une occasion unique de présenter leurs films, de célébrer le cinéma d'avant-garde, d'honorer les acteurs et les réalisateurs de tous horizons et de rapprocher les pays en leur permettant de tisser des ponts de communication à travers le septième art.

Jeudi 18 Octobre 2018

Lu 620 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif