Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Participation du Maroc au Festival international de poésie de Cali




Participation du Maroc au Festival international de poésie de Cali
Le poète marocain hispanophone, Abderrahman El Fathi, a pris part, récemment, au 19e Festival international de poésie de Cali, dans le sud-ouest de la Colombie. Le poète et essayiste marocain a participé à cette manifestation culturelle, organisée du 10 au 14 septembre par le secrétariat chargé de la culture et du tourisme de la mairie de Cali, en tant qu'invité aux côtés de huit autres poètes provenant d’Argentine, de l’Uruguay, du Mexique, du Venezuela et de la Grèce.
Outre la présentation de son dernier recueil "Volver a Tetuán" (Revenir à Tétouan), publié en 2018, le chef du département des études hispaniques de l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan a pris part à des récitals de poésie, organisés dans plusieurs espaces culturels de la troisième ville de Colombie. Il a également participé à plusieurs tables-rondes et débats sur le rôle de la poésie en tant que vecteur de rapprochement et de connaissance entre les cultures et les peuples du monde.
M. El Fathi a par ailleurs pris part en tant qu’invité à la 12e Rencontre Luis Vidales des écrivains, tenue du 3 au 7 septembre dans le département du Quindío (centre). Lors de ce rendez-vous littéraire le plus important de la région, l’universitaire marocain a présenté un exposé sous le thème "Le Maroc au cœur du Quindío" au cours duquel il est revenu sur son œuvre poétique. La participation du Maroc, coordonnée par l’ambassade du Royaume en Colombie, a été hautement saluée par les organisateurs de ces événements culturels. C’est la première fois qu’un poète et écrivain marocain, africain et arabe prend part à de telles manifestations culturelles en Colombie.
Né à Tétouan en 1964, M. El Fathi est l’auteur de plusieurs recueils de poésie en espagnol tels que "Desde la otra orilla" (Depuis l’autre rive), "Danzadelaire" (Dance de l’air), "Tres orillas" (Trois rives) et "Primavera en Ramallah y Bagdad" (Printemps à Ramallah et Bagdad). Titulaire d’un doctorat en philologie espagnole à l’Université de Séville (sud d’Espagne), il a obtenu plusieurs récompenses notamment le Prix Rafael Alberti de poésie (2000), décerné par l’ambassade d’Espagne à Rabat, et le Prix Ibn Al Khatib de création littéraire 2010 (Grenade, Espagne).

Mardi 24 Septembre 2019

Lu 532 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.