Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Participation active d’une délégation parlementaire marocaine à la 141ème Assemblée de l'UIP

La pertinence du Plan d’autonomie au Sahara mise en avant à Belgrade




Une délégation parlementaire marocaine a participé activement aux travaux de la 141ème Assemblée de l’Union interparlementaire (UIP) qui se sont tenus à Belgrade du 13 au 17 octobre, en formulant une série de propositions et de recommandations sur divers sujets qui revêtent une grande importance pour la communauté internationale.
Les membres de la délégation parlementaire marocaine ont présenté des propositions dans le cadre de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationales, qui a abordé le thème du ''Renforcement de la paix et la sécurité face aux menaces et aux conflits résultant de catastrophes liées au climat'', en vue de la prochaine Assemblée de l'UIP à Genève (Suisse) en avril 2020.
La délégation marocaine a également présenté ses recommandations à la Commission permanente du développement durable, des finances et du commerce, qui a abordé le thème de la numérisation et l'économie circulaire pour réaliser les Objectifs de développement durable (ODD) et notamment la consommation et la production responsables, et participé au débat sur le suivi de la résolution adoptée en mars 2014 sur le thème ''Pour un développement résilient face aux risques: prendre en compte l'évolution démographique et les contraintes naturelles", en préparation de la réunion parlementaire à l'occasion de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP 25) qui se tiendra au Chili en décembre 2019.
La délégation marocaine a, en outre, présenté d'autres propositions dans le cadre de la commission permanente de la démocratie et des droits de l'Homme, qui a examiné la résolution sur la réalisation de la couverture sanitaire universelle d'ici 2030 qui devrait être adoptée par tous les membres au cours de cette assemblée avec la présentation de l'expérience du Maroc qui constitue un modèle dans ce domaine.
Concernant la commission permanente des affaires des Nations unies, la délégation marocaine a décliné ses propositions relatives à la réalité et aux perspectives de respect du droit international à travers le prisme de la Charte et des résolutions des Nations unies. Cette commission a également dressé le bilan d'une enquête récente sur les relations entre les Parlements et l'ONU tout en mettant l'accent sur l'importance de renforcer davantage l’engagement parlementaire en matière de gouvernance mondiale.
Les membres de la délégation parlementaire marocaine ont contribué à la présentation d'amendements et d'observations concernant les résolutions et recommandations.
La délégation parlementaire marocaine a également a mis en avant la pertinence de l'initiative marocaine d'autonomie comme solution viable au différend régional autour du Sahara marocain.
Lors des travaux des commissions permanentes et des réunions avec les délégations participant à cet événement important, les membres de la délégation marocaine ont mis en évidence l’importance de l'initiative marocaine d’autonomie dans ses aspects démocratique, social et de développement, ainsi que dans ses volets relatifs au développement intégré des provinces du Sud dans ses dimensions spatiale, environnementale et des droits de l’Homme.
Ils ont également relevé l'attachement des populations des provinces du Sud à la marocanité du Sahara et leur ferme conviction de l'importance de l'initiative d'autonomie présentée par le Royaume en vue de mettre fin à ce conflit artificiel, soulignant que la proposition marocaine constitue une solution politique sérieuse, juste, réaliste et pratique pour résoudre ce différend dans le cadre de la souveraineté nationale et de l'intégrité territoriale du Maroc, et préserver la sécurité, la paix et la stabilité dans la région et aussi mettre fin aux souffrances qu'endurent les séquestrés dans les camps de Tindouf.
Dans une déclaration à la MAP, Mohamed Salem Ben Massoud, membre du groupe istiqlalien de l'Unité et de l'égalitarisme à la Chambre des conseillers, a indiqué que les travaux de la 141ème Assemblée de l'UIP ont permis à la délégation marocaine de souligner la justesse de la cause nationale, de mettre à nu les mensonges véhiculés par les ennemis de l'intégrité territoriale et de leurs mentors et leurs allégations, soulignant le consensus de tous les Marocains et l'attachement fort des populations des provinces du Sud à la mère patrie, le Maroc.
Par ailleurs, la délégation marocaine a tenu une réunion avec la présidente de l'UIP, Gabriela Cuevas Barron, qui a été l'occasion de saluer la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI sur des questions d'ordre international et régional visant à renforcer la stabilité et la sécurité dans le monde, et à gérer la question migratoire à laquelle le Souverain accorde une importance stratégique, en conformité avec la position du Maroc en tant qu'acteur international en matière de défense des questions humanitaires internationales justes.
La délégation marocaine a également abordé les initiatives du Maroc visant à réaliser la justice environnementale aux niveaux international et régional ainsi que le développement durable en tant que pilier de la coopération entre tous les pays et facteur de solidarité et de rapprochement.
La délégation marocaine a de même mis l'accent sur les principaux chantiers économiques, sociaux et environnementaux mis en œuvre par le Maroc afin de réaliser le développement.
Présidée par Ahmed Touizi, membre du Bureau de la Chambre des conseillers, la délégation marocaine comprend également Driss Azami El Idrissi, président du groupe Justice et développement à la Chambre des représentants, Rahou El Hilaa, du groupe Authenticité et modernité à la Chambre des représentants, Ahmed Toumi, membre du groupe istiqlalien de l'Unité et de l'égalitarisme à la Chambre des représentants, et Noureddine Lazrak, membre du groupe du Rassemblement constitutionnel à la Chambre des représentants, Nabil Chikhi, président du groupe Justice et développement à la Chambre des conseillers, et le secrétaire général de la Chambre des représentants, Najib El Khadi.
L'UIP est l’organisation mondiale des Parlements. Lorsqu’elle a été fondée, il y a maintenant 130 ans pour encourager la coopération et le dialogue entre toutes les nations, c’était la première organisation politique multilatérale à voir le jour.
Elle compte aujourd’hui 179 Parlements membres et 12 organismes parlementaires régionaux.

Vendredi 18 Octobre 2019

Lu 1164 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com