Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Paris rend hommage à Leïla Alaoui




La mairie du 4ème Arrondissement de Paris a rendu, mercredi soir, un vibrant hommage à l’artiste photographe franco-marocaine Leïla Alaoui, décédée tragiquement dans une attaque terroriste à Ouagadougou début 2016.
Cet hommage, qui s’inscrit dans le cadre de la deuxième Biennale des photographes du monde arabe contemporain organisée par l'Institut du monde arabe (IMA) et la Maison de la photographie (MEP), a été marqué par l’inauguration, au sein de cette mairie, d’une salle d'exposition baptisée du nom de la défunte artiste. Cette salle accueillera, 10 jours durant, une partie de la série "Les Marocains" de la collection de la Maison européenne de la photographie. "C’est la première fois qu’une jeune artiste photographe a son nom inscrit définitivement dans l’histoire d’une mairie de la capitale française", a indiqué le maire du 4-ème Arrondissement de Paris, Christophe Girard, ajoutant que feu Leïla Alaoui était "une citoyenne du monde qui avait vraiment sa place ici". Cet hommage est un symbole très fort et une leçon de vie, a-t-il relevé, notant que les élèves qui viennent beaucoup dans la mairie vont pouvoir découvrir l'oeuvre de la défunte artiste. Il s’agit aussi d’une reconnaissance de son travail et un hommage au Maroc, a affirmé M. Girard.
Pour sa part, le président de l’IMA, Jack Lang a affirmé que cet hommage est un moment émouvant et un acte qui inscrit définitivement Leïla Alaoui dans la mémoire de Paris. Le nom de Leïla Alaoui sera gravé pour l’éternité dans la mémoire de Paris, a-t-il dit, notant que l’œuvre de Leila est une œuvre très puissante qui sera découverte par tous les visiteurs qui viendront à cette mairie. "Leïla Alaoui est un message permanent par son sourire, son talent et sa lumière", a conclu M. Lang.
Le président de la Fondation nationale des musées, Mehdi Qotbi a, quant à lui, indiqué, dans une déclaration à la MAP, qu’à travers l’inauguration au sein de cette mairie d’une salle portant le nom de Leïla Alaoui, la ville de Paris perpétue la mémoire de cette photographe exceptionnelle, ajoutant que tous les artistes marocains se sentent honorés par cet hommage.

Samedi 23 Septembre 2017

Lu 389 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif