Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

PSOE et PP exhortent le gouvernement Sanchez à renforcer ses relations avec le Maroc

Les journalistes arabes soutiennent le peuple marocain dans sa lutte contre “ la campagne hostile que mène l’Espagne contre ses intérêts nationaux”


Les deux grands partis politiques espagnols, à savoir le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et le Parti populaire (PP) ont conjointement présenté, mardi, une proposition non législative devant la Commission des affaires étrangères du Congrès espagnol, dans laquelle ils exhortent le gouvernement de Pedro Sanchez à renforcer ses relations avec le Maroc, notamment en matière de sécurité et d’immigration.

Selon l’agence espagnole Europa Press qui a relayé l’information, cette proposition a été approuvée, en recueillant 28 voix pour et sept contre, dont celles d’Unidas Podemos.
Cette proposition non législative vise à «renforcer les relations diplomatiques avec le Maroc, pour une collaboration équilibrée, efficace, équitable et fiable, basée sur le bon voisinage, notamment dans les domaines liés à la sécurité, à la gestion des frontières, à la mobilité migratoire et aux politiques commerciales».

Il convient de rappeler que les relations entre Rabat et Madrid se sont détériorées à cause des positions hostiles du gouvernement espagnol à l’égard de l’intégrité territoriale du Royaume, dont l’hospitalisation en catimini sur son territoire du chef des milices  du Polisario sans en aviser les autorités marocaines tout en sachant que Brahim Ghali fait face à des accusations de torture, d'enlèvements et d'assassinats, notamment dans le cadre d'attaques terroristes perpétrées dans les années 70 et 80 ayant fait des centaines de victimes de nationalité espagnole.

Brahim Ghali est accusé également par un militant sahraoui de nationalité espagnole, Fadel Breica, de torture, d’enlèvement et de séquestration. Celui-ci a réitéré ces derniers jours devant le juge de l’Audience nationale, Santiago Pedraz, ses accusations de torture  par des membres du Front Polisario lors de son séjour dans les camps de Tindouf au sud de l’Algérie, et a approuvé la teneur de la plainte qu'il avait déposée contre le Polisario et son chef, Brahim Ghali.

Il a également affirmé devant de juge de l’Audience nationale qu'il avait été torturé pendant six mois dans une prison secrète du Front Polisario, désignant nommément Brahim Ghali comme étant le responsable, tout en affirmant que la torture est une pratique courante dans les camps de Tindouf, et ce avec la complicité du régime algérien.

Par ailleurs, le secrétariat général de l’Union des journalistes arabes a exprimé, dans un communiqué, son soutien total au peuple marocain dans sa lutte contre «la campane hostile que mène l’Espagne contre ses intérêts nationaux, en exploitant ses tribunes médiatiques».

L’Union arabe a fait également part de sa sidération quant à la position ambiguë du Parlement européen, dont s’est prévalu le gouvernement espagnol pour appuyer «le caractère colonial» des villes occupées de Sebta et Mellilia, et légitimer ainsi leur occupation.

Cette manifestation de soutien s’ajoute à l’élan de solidarité au Maroc dans le monde arabe et intervient quelques jours après la résolution du Parlement arabe, qui a dénoncé l’implication du Parlement européen dans un différend bilatéral entre Rabat et Madrid. L’instance législative arabe a appelé à ouvrir le dossier des villes marocaines de Sebta et Mellilia et des îles marocaines occupées, pour régler cette situation qui relève de l’ère coloniale.

M.T

Libé
Jeudi 1 Juillet 2021

Lu 566 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS