Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Où sont passés ces animateurs radio qui nous sublimaient !




Où sont passés ces animateurs radio qui nous sublimaient !
Alors que  beaucoup  de  personnes  dans  notre  pays  découvrent, comme  tant  d’autres  d’ailleurs, le  travail  à  distance, l’enseignement  à  distance, et  que  chacun  de  nous  a  besoin  des  encouragements  de  ses  concitoyens  pour  s’améliorer  et  parvenir  à  un  résultat  meilleur, surtout  en  ces  moments  de  confinement  où  le  moral  est  à  son  plus  bas  niveau, certains  se  croient  intelligents  et  surtout  assez  malins  pour  massacrer, par  leur  ignorance, les  efforts  de  ceux  et  celles  qui  risquent  de  passer  à  côté  de  la  plaque.
Sur  l’une  de  nos  chaines  radio, un  animateur  s’est  fait  prendre  à  son  propre  jeu  et  a  trouvé  encore  une  fois  une  occasion  pour  exercer  sa  passion  préférée : rabaisser  les  autres  en  se  moquant  d’eux, à  tort  d’ailleurs. L’animateur, qui  n’est  certainement  pas   journaliste, parce  qu’un  journaliste  s’assure  d’abord  de  l’information  avant  de  la  traiter  et  ne  tombe  jamais  dans  des  situations  ridicules  pareilles. Dernièrement, cet  animateur  a  osé  interpeler  le  ministre  de  l’Enseignement  pour  lui  demander  ce  qu’il  pensait  d’un  enregistrement  sonore dans  lequel, une  personne  semblait  donner  un  cours  de  français  dans  une  langue  qui  laissait  à  désirer.
Notre  animateur  a  présenté  au ministre  la  personne  comme  étant  une  enseignante  de  la  langue  française, et  est  allé  avec  son  sourire  moqueur  dans  l’analyse  d’une  situation  qu’il  n’est  pas  apte  à  juger, encore  moins  les  deux  personnes  qui  l’accompagnaient  sur  le  plateau  parce  que  là, les  mots  sont  incapables de qualifier  leurs  échanges.
De  grâce, qu’est  ce  qui  prouvait  au  présentateur  que  la  personne  en  question  était  une  enseignante ? A-t-il  le  droit  de  faire  passer  cet  audio  de  cette  manière  au  risque  de  pousser  la  concernée, si  c’est  vraiment une  enseignante, à  un  acte  dont  les  conséquences  auraient  un  impact  fatal  sur  sa  vie ? Si  cet  animateur  se croit  le  garant  de  la  langue  française, c’est  bien, mais  de  là  à  se  permettre  de  juger  des  gens  de  la  sorte, eh  bien  le  ridicule  ne  tue  plus.
Dieu  merci, cette  période  un  peu  difficile  que  nous  vivons  nous  a  appris  beaucoup  de  choses, malheureusement  pas  que  les  bonnes. Des  agents  de  l’autorité, tous  corps  confondus, se  sont  donnés  le  serment  de  ne  rentrer  chez  eux  qu’une  fois  la  pandémie  vaincue. Le  corps  médical  dans  sa  diversité  a  juré  ne  quitter  les  chevets  des  patients  qu’une  fois  la  maladie  éradiquée. Les  journalistes, les  vrais, courent  les  rues  et  bravent  les  dangers  pour  mettre  les  citoyens  au  courant  de  tout  ce  qui  se  passe  autour  de  chez  eux. Les  enseignants, malgré  la  différence  de  leur  niveau  linguistique, monsieur  l’animateur, se  sont  mobilisés  depuis  le  début  de  la  pandémie  pour  venir  en  aide  à  tous  les  élèves  et  étudiants  qui  sont  en  droit  de  finir  leurs  programmes  respectifs  pour  ne  pas  rater  leurs  cours  et  ne  pas  passer  leur  temps  à  écouter  n’importe  quoi  sur  certaines  chaines.
Aucun  père, aucune  mère, qui  passe  bien  sûr  un  peu  de  temps  près  de  ses enfants, ne  peut  nier  les  sacrifices des  bons citoyens  et ne  peut  se  moquer  par  méchanceté  gratuite  des  erreurs  des  autres. Alors, si  au  beau  milieu  de  tous  ces  actes  de  bonnes  volontés  certains  décident  de  faire  le  guignol, alors  là  encore  une  fois, le  ridicule  ne  tue  plus.

Khalil Benmouya
Vendredi 17 Avril 2020

Lu 1081 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif