Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle édition du Festival de théâtre El Badaoui

Du 11 au 15 juillet courant à Ifrane




On ne peut parler de théâtre au Maroc sans citer la grand Abdelkader El Badaoui qui constitue l’un de ses piliers au Maroc. En effet, depuis plus de six décennies, El Badaoui n’a cessé de s’investir corps et âme pour promouvoir le théâtre, en formant des générations de comédiens dont la valeur est aujourd’hui incontestable. Il est d’ailleurs le fondateur du Festival de théâtre El Badaoui, dont la 41ème édition aura lieu du 11 au 15 juillet courant à Ifrane, sous l’égide du ministère de Culture, en coopération avec le Théâtre national Mohammed V et le Conseil municipal d’Ifrane.
Les organisateurs de cet évènement culturel d’envergure ont prévu la présentation de deux pièces théâtrales : «Al Hariboun» (Les évadés) et «Fi ntidar al qitar» (En attendant le train), en plus de la pièce « Nabil et Nabila», destinée aux enfants. Au programme également une conférence sous le thème «Approches et tendances de la critique théâtrale au Maroc» et une exposition photographique intitulée «Le théâtre El Badaoui, mémoire de théâtre, mémoire d’une nation» qui retrace l’histoire du théâtre marocain à travers le parcours de célèbres troupes.  
Il est à rappeler que Abdelkader El Badaoui, natif de Tanger en 1934, a toujours eu un style propre à lui et une vision unique de l'art. Considéré comme le père du théâtre militant, il a été le premier comédien à se servir de cet art pour en faire une tribune de mobilisation et de combat pour la libération du pays. "La voix de la conscience" ou encore "Les jeunes travailleurs" illustraient déjà la démarche d'un homme qui avait fait du théâtre une merveilleuse plate-forme de revendications. Aujourd'hui, son expérience théâtrale figure parmi les courants voire les écoles qui ont marqué les planches marocaines. Il est aussi l'un des noms qui ont jeté les premiers jalons du théâtre marocain. Il compte à son actif plus de 50 ans de carrière dédiés à la scène.
Depuis sa création jusqu'à présent, le théâtre El Badaoui a été une véritable pépinière de comédiens et une école où se sont formés de nombreux artistes. Il a pu s'imposer sur la scène et faire connaître son travail au grand public dans un contexte où la scène théâtrale nationale connaissait une mouvance, une quête d'identité, mais était aussi confrontée à d'énormes défis.

Programme
Jeudi 11 juillet :
19h : Ouverture de l’exposition «Le théâtre El Badaoui, mémoire de théâtre, mémoire d’une nation».
20h : Cérémonie d’ouverture de la 41ème édition.
21h : Présentation de la pièce «Al Hariboun» (Les évadés).
Vendredi 12 juillet :
17h : Conférence sous le thème «Approches et tendances de la critique théâtrale au Maroc».
21h : Présentation de la pièce «Fi ntidar al qitar» (En attendant le train).
Samedi 13 juillet
21h : Présentation de la pièce «Al Hariboun» (Les évadés).
Dimanche 14 juillet
17h : Présentation de la pièce pour enfant «Nabil et Nabila».
21h : Présentation de la pièce «Fi ntidar al qitar» (En attendant le train).
Lundi 15 juillet
17h : Présentation de la pièce pour enfant «Nabil et Nabila», suivie de la cérémonie de clôture.

 

Mehdi Ouassat
Jeudi 11 Juillet 2019

Lu 713 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com