Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle édition du Festival “Jazz sous l'arganier” à Essaouira




Nouvelle édition du Festival “Jazz sous l'arganier” à Essaouira
La 3ème édition du Festival "Jazz sous l’arganier", un événement dédié à la promotion de ce genre musical singulier, aura lieu les 28 et 29 décembre courant à l’espace culturel Dar Souri à Essaouira, a-t-on appris mardi auprès des organisateurs.  Œuvre de l’Association Essaouira Mogador, cette nouvelle édition vient conforter "l’image novatrice de la cité des Alizés en tant que ville artistique et culturelle promouvant la musque, toutes les musiques", ajoute-t-on de même source. En fait, si le Festival "Jazz sous l’arganier" a toujours voulu mettre en lumière les jazzmen et jazzwomen du monde, il célèbre, depuis sa première édition, aussi bien les artistes marocains et les jeunes talents.
Cet événement se veut un rendez-vous musical incontournable destiné à mettre en valeur les nouvelles sonorités d’un jazz "made in Morocco" fusionnant, avec l’apport d’instrumentalistes venus d’ailleurs, les rythmes de la musique du monde et l’expérimentation des thèmes librement mélodiques du jazz. Conçu pour le bonheur et le plaisir des aficionados de ce style de musique, "Jazz sous l’arganier 2017" sera rehaussé, cette année, par la participation d’un quintet orchestré par le talentueux claviériste, guitariste et chanteur Majid Bekkas qui, grand connaisseur de la musique africaine, est aussi le directeur artistique de cette édition.  Au menu figure aussi le quartet de Marc Berthoumieux, un accordéoniste français très innovant aux sonorités magiques, dont le Maroc est la seconde patrie.
Cette figure emblématique du jazz se produira ainsi, pour la première fois à Essaouira, entouré d’une équipe franco-marocaine. Des musiciens triés sur le volet lors de ses multiples visites au Maroc. Ainsi, le répertoire pour cette 3ème édition regroupera des compositions de tous ses albums et même en avant-première, quelques compositions du nouvel opus à paraître en 2018 sous l’intitulé "Le Bal des mondes".
Les mordus du jazz auront aussi à apprécier le groupe des sept musiciens du saxophoniste et chanteur Othman El Kheloufi, qui, créant d’année en année son propre langage, propose son "jazz beldi" où les rythmes traditionnels sont déclinés de manière singulière et inspirée, poursuit la même source. Othman El Kheloufi, rappelle-t-on, est souvent présenté comme un artiste marocain "Touche à tout" car, il est musicien de jazz qui chante et joue au saxophone et présente sa musique comme un "jazz beldi", et évolue également dans l’univers du théâtre.
A rappeler que la seconde édition du Festival "Jazz sous l’arganier" a accueilli en 2016 l’Afrique dans toute sa diversité et sa splendeur, mais surtout la richesse de son jazz, avec des jazzmen venus des trois continents et de plusieurs pays dont le Maroc, le Burkina Faso, le Mali, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Cuba, la France et la Belgique.

Jeudi 28 Décembre 2017

Lu 490 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.