Libération

Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle édition de “La Nuit de la poésie ” à l’institut français de Rabat





Nouvelle édition de “La Nuit de la poésie ” à l’institut français de Rabat
L’institut français de Rabat célèbre le 14 novembre pour la troisième fois, “La Nuit de la poésie”, une édition 100% digitale, sous le signe du dialogue et du partage.

Cette nuit qui célèbre les poésies française et arabe et rappelle les liens que tisse la culture entre les peuples par-delà les frontières, s’inscrit dans le cadre du partenariat de l’institut français avec l’institut du monde arabe à Paris (IMA), indique un communiqué de l’institut français de Rabat. Cette édition qui va se dérouler de 15H00 à minuit sera proposée au grand public en version 100% digitale en raison de la conjoncture exceptionnelle dictée par la pandémie de la Covid-19.

Au programme de cette journée culturelle figurent notamment, un atelier d’écriture poétique, une conférence inaugurale virtuelle, sous le thème “Repenser le monde qui vient”, une table ronde “La poésie d’hier, d’aujourd’hui et de demain” ainsi que des chants, récitals et danse poétique, note le communiqué, relevant que cette nuit sera marquée par la participation d’une pléiade d’artistes marocains et étrangers.

Les interventions des artistes participants seront transmises sur la page officielle Facebook @InstitutfrancaisRabat, fait savoir l’institut.

Depuis 2017, cette nuit résonne dans un même temps, à travers plus d’une dizaine de villes du monde arabe, dont Abou Dabi, Bagdad, Beyrouth, Djeddah, Doha, Khartoum, Manama, Rabat, Oran, Ramallah, Riyad, et Tunis

Libé
Dimanche 8 Novembre 2020

Lu 392 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.