Nicolas Bedos se moque d’ une décision du gouvernement


Libé
Dimanche 1 Novembre 2020

Depuis vendredi minuit, la France est à nouveau placée en confinement. Emmanuel Macron a fait part de sa décision, mercredi soir, lors d’une allocution télévisée. “J’ai décidé qu’il fallait retrouver à partir de vendredi le confinement qui avait stoppé le virus”, a ainsi déclaré le chef de l’Etat. Jean Castex a annoncé, le lendemain, la liste des commerces de première nécessité qui seraient accessibles, pendant cette période qui devrait courir au moins jusqu’au début du mois de décembre. Parmi eux, les “magasins spécialisés”, en particulier les vendeurs de matériel informatique (Darty, la FNAC, Boulanger, les opérateurs téléphoniques...), resteront ouverts. Ce qui a profondément déplu aux libraires, puisque certaines de ces enseignes, comme les grandes surfaces, vendent des livres. Il a donc été décidé qu’elles n’auraient plus le droit d’en commercialiser pour éviter une concurrence déloyale. Une situation ubuesque qui n’a pas manqué de faire réagir Nicolas Bedos, dont la tribune polémique sur le masque avait suscité la controverse. “On s’insurge que les librairies soient fermées alors que la Fnac reste ouverte”, a-t-il publié sur Twitter avec des smileys morts de rire. “Du coup....ils ferment le rayon livres de la Fnac ! Comme ça y’aura pas de jaloux... et plus de livres ! C’est génial tellement c’est con”, a-t-il posté. “Mais il ne faut surtout pas critiquer le gouvernement, restons solidaires, masqués, mutiques et distanciés”, a-t-il ajouté entre parenthèses et en petits caractères sous cette publication. Une nouvelle déclaration qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes, qui ont diversement apprécié cette prise de position.

Nombreux sont ceux qui ont appuyé l’humoriste. “En Belgique, les librairies ont été considérées comme commerce de première nécessité et restent ouvertes!”, a ainsi souligné l’une d’elles. “Pour une fois je suis d accord avec toi, ça se fête”, a remarqué une autre. D’autres, en revanche, ont moins apprécié ce nouveau tweet et lui ont rappelé que l’objectif de ce reconfinement était que les personnes ne se contaminent pas dans les magasins ou que les librairies indépendantes proposaient des drives.

Sur le plateau de Quotidien cette semaine, Nicolas Bedos est revenu sur sa tribune polémique sur le port du masque. “Je comprends la polémique. C’est un texte excessif ” , a-t-il ainsi expliqué. “Je l’ai écrit dans la colère. (...) C’est un texte qui est un peu irresponsable. Mais ça pose la question de la responsabilité d’un artiste. (...) Est-ce qu’un artiste a vocation de tenir des propos responsables ?”


Lu 343 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.