Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News



News
Japon

Sept membres de la secte Aum, dont son ancien gourou, ont été exécutés vendredi pour l'attaque meurtrière au gaz sarin perpétrée dans le métro de Tokyo en mars 1995, rapporte la chaîne japonaise de télévision publique NHK.
L'ancien chef, Chizuo Matsumoto, plus connu sous le nom de Shoko Asahara, a été le premier à être pendu pour cet attentat qui a fait 13 morts et au moins 5.800 blessés, certains touchés à vie.
Six autres adeptes condamnés sont toujours dans le couloir de la mort.
Les médias japonais ont interrompu leurs programmes pour annoncer l'information, confirmée par le ministère de la Justice.
La secte Aum Shinri Kyo, ou Vérité suprême d'Aum, qui mélangeait méditations bouddhiste et hindoue et enseignements apocalyptiques, avait organisé une série de crimes et notamment les attaques simultanées au gaz sarin sur plusieurs lignes du métro de Tokyo aux heures de pointe le 20 mars 1995.

Thailande

Un ancien plongeur de la marine thaïlandaise a péri vendredi en se portant au secours de douze enfants et de leur entraîneur de foot pris au piège dans une grotte inondée de Thaïlande, où les autorités ont prévenu que le temps pour les évacuer était "limité".
La mort du secouriste soulève maintes questions sur la faisabilité d'une extraction sans risque du groupe des entrailles gorgées d'eau de la grotte de Tham Luang où il est bloqué depuis le 23 juin.
Mais la marine thaïlandaise a laissé entendre que les secours n'auraient peut-être pas d'autre choix que de tenter une évacuation complexe et risquée, admettant pour la première fois qu'il ne serait peut-être pas possible d'attendre la fin de la mousson.

Libé
Samedi 7 Juillet 2018

Lu 186 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS