Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News



News
Naufrage

Neuf migrants qui cherchaient à rejoindre l’Europe à bord d’une vedette sont morts dimanche lorsque leur bateau a fait naufrage au large de la côte méditerranéenne de la Turquie, a annoncé l’agence turque Anadolu.
Le bateau avec 15 personnes à bord s’est trouvé en difficulté au large de la province d’Antalya, a indiqué l’agence. Cinq personnes ont pu être sauvées et une est toujours portée disparue.
Six enfants et une femme figurent parmi les neuf morts, a précisé l’agence. Les migrants, dont la nationalité n’est pour l’instant pas éclaircie, voulaient gagner l’Europe mais leur trajectoire ne semble pas claire, selon l’agence Dogan.
Le territoire européen le plus proche est la petite île grecque de Kastellorizo, au large de la station balnéaire turque de Kas.
Plus d’un million de personnes, dont beaucoup fuyant la guerre en Syrie, avaient rejoint la Grèce à partir de la Turquie en 2015. Le nombre de personnes tentant la traversée souvent périlleuse avait ensuite fortement diminué à la suite d’un accord passé avec la Turquie en 2016.

Condamnation

La Française Mélina Boughedir a été condamnée dimanche à la perpétuité pour avoir rejoint le groupe Etat islamique (EI), ses avocats accusant Paris de chercher à empêcher tout retour de ses ressortissants devenus jihadistes. Agée de 27 ans, elle avait été déclarée libérable à l’issue d’un premier procès en février sous l’accusation “d’entrée illégale” en Irak. Elle a finalement été reconnue coupable dimanche à l’issue d’un nouveau procès, au titre de la loi antiterroriste, qui prévoit une période de sûreté de 20 ans.
Selon cette législation, la jeune Française était passible de la peine capitale, une sentence prononcée il y a deux semaines à peine à l’encontre d’un Belge, Tarik Jadaoun, surnommé le “nouvel Abaaoud” —en référence à son compatriote Abdelhamid Abaaoud—, l’un des organisateurs présumés des attentats du 13 novembre 2015 en France (130 morts).

Libé
Lundi 4 Juin 2018

Lu 169 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS