Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Malaisie

Des dizaines de sacs à main de luxe remplis d'argent liquide et de bijoux ont été saisis lors de perquisitions vendredi visant l'ex-Premier ministre Najib Razak, mis en cause dans un énorme scandale de détournements de fonds. Selon la police, des sacs de grandes marques comme Hermès et Vuitton ont été confisqués ainsi que d'autres biens dont la valeur globale n'a pas pu être estimée dans l'immédiat compte tenu de l'ampleur des saisies.
Ces événements accentuent les risques encourus sur le plan judiciaire par M. Najib, une semaine seulement après son cuisant échec aux élections législatives face à la coalition emmenée par Mahathir Mohamad, le nouveau Premier ministre âgé de 92 ans, qui a promis de relancer les investigations sur cet énorme scandale.
Une vague de perquisitions lancée mercredi a été effectuée dans la maison de M. Najib et d'autres endroits, peu après l'investiture de M. Mahathir, revenu sur le devant de la scène politique malaisienne après avoir été déjà Premier ministre pendant 22 ans (1981-2003).
La police s'était jusqu'ici refusée à tout commentaire sur les perquisitions, mais vendredi, le chef du département de la criminalité financière de la police, Amar Singh, a confirmé que ces opérations étaient liées aux investigations sur l'affaire de détournement de fonds au détriment de la société publique 1MDB, dans laquelle est empêtré M. Najib.

Centrafrique

Un Casque bleu mauritanien de la Mission des Nations unies en République centrafricaine (MINUSCA) a été tué et huit autres blessés, jeudi, dans une attaque menée par des membres présumés anti-Balaka contre un convoi escorté par la MINUSCA dans le sud-est du pays, a indiqué l'ONU.
Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a condamné l’attaque et présenté ses plus sincères condoléances à la famille du Casque bleu tué, ainsi qu'au gouvernement de Mauritanie, a dit son porte-parole adjoint, Farhan Haq, "rappellant que les attaques contre les forces de maintien de la paix des Nations unies peuvent constituer un crime de guerre et appelle les autorités centrafricaines à enquêter sur ces cas.
"Le Secrétaire général réitère la détermination de la MINUSCA à protéger les civils et à contribuer à la stabilisation de la République centrafricaine", a-t-il ajouté. L’attaque a eu lieu à 28 km au sud d’Alindao, dans le sud du pays. L’incident est survenu alors que les soldats de la paix, tous appartenant au contingent mauritanien, escortaient un convoi logistique de la MINUSCA en provenance de Kongbo à destination d’Alindao, deux localités de la préfecture de la Basse-Kotto.
"La Mission a procédé à l’évacuation des huit blessés, dont cinq se trouvent dans un état grave", a précisé la MINUSCA, de son côté.

Samedi 19 Mai 2018

Lu 184 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com