Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Egypte

Dix-neuf jihadistes ont été tués dans le Sinaï égyptien "au cours des derniers jours", dans le cadre une vaste opération "antiterroristes" lancée en février, a annoncé jeudi l'armée égyptienne. Les forces armées mènent depuis le 9 février une vaste opération antijihadistes baptisée "Sinaï 2018", alors que la péninsule est le théâtre d'une insurrection du groupe Etat islamique (EI). Dix-neuf "takfiris" (terme utilisé en général pour désigner les groupes jihadistes ou islamistes radicaux sunnites) ont été tués lors d'échanges de tirs avec les forces armées et de sécurité, dans le centre et le nord du Sinaï, selon un communiqué de l'armée.
Au total, environ 200 jihadistes et au moins 33 soldats ont été tués depuis le lancement de "Sinaï 2018", selon des chiffres officiels.
Fin novembre, le président Abdel Fattah al-Sissi, réélu à plus de 97% en avril, avait donné trois mois à ses forces de sécurité pour rétablir la sécurité dans le Sinaï, un délai depuis prolongé.

Mexique

Des cyberattaques ont visé au cours des dernières semaines le système de paiement interbancaire mexicain, qui ont abouti au détournement de plus de 15 millions de dollars, a annoncé la banque centrale de Mexico.
Le montant des fonds touchés par ces cyberattaques s'élève à "approximativement 300 millions de pesos" mexicains, soit 15,3 millions de dollars, a indiqué mercredi le gouverneur Alejandro Diaz de Leon dans une déclaration à la presse.
Il a toutefois assuré que les comptes des clients dans les banques de détail n'ont pas été menacés. Une enquête est en cours, a-t-il dit, sans donner de précision sur l'identité des pirates informatiques, s'ils étaient mexicains ou étrangers. Au moins cinq établissements financiers ont été ciblés par les cyberattaques, a indiqué pour sa part le gouverneur, en soulignant qu'il s'agissait de trois instituts de crédit, une caisse d'épargne populaire et une maison de courtage, sans révéler leur nom. Après ces attaques, les banques ont modifié leurs procédures, recourant pour leurs opérations à des dispositifs plus sécurisés mais plus lents.

Vendredi 18 Mai 2018

Lu 154 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés