Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Palestine

 Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a été réélu à la tête du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), ont indiqué, jeudi à Ramallah, des responsables, à l’issue d’une session de quatre jours du Conseil national palestinien (CNP), Parlement de l'OLP, organisée à Ramallah en Cisjordanie. M. Abbas a été reconduit dans ses fonctions, tandis que neuf nouveaux membres ont été élus pour siéger dans ce comité, qui compte 15 membres.
La réunion du CNP, entamée lundi, avait pour objectifs de discuter d’une stratégie à mettre en œuvre à la lumière de la décision américaine de reconnaître Al Qods occupée en tant que capitale d’Israël, d’y transférer l’ambassade des Etats-Unis et d’examiner la situation interne en Palestine.
La réunion du parlement de l’OLP, qui représente les habitants des territoires palestiniens et de la diaspora, ne s'est plus régulièrement tenue depuis 20 ans, sauf une seule fois d'urgence en 2009 à Ramallah.

Libye

Huit cents migrants sont détenus dans des conditions de plus en plus difficiles à Zouara, à une centaine de kilomètres à l'ouest de la capitale libyenne Tripoli, rapporte l'organisation Médecins sans frontières (MSF).
Nombre d'entre eux sont retenus depuis plus de cinq mois dans un centre de détention où ils manquent d'eau et de vivres, ajoute MSF dans un communiqué publié jeudi soir.
"La situation est critique", a déclaré Karline Kleijer, responsable des situations d'urgence au sein de l'ONG.
"Nous appelons de toute urgence les organisations internationales présentes en Libye, les représentants des pays d'origine (des migrants) et les autorités libyennes à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour trouver une solution dans les jours qui viennent", a-t-elle ajouté.
Le centre de détention de Zouara est géré par le gouvernement de Tripoli reconnu par la communauté internationale. Il accueille des migrants arrêtés dans les rues ou interceptés en mer alors qu'ils tentaient de gagner l'Italie.

Samedi 5 Mai 2018

Lu 159 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.