Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Texas

Deux personnes ont été blessées dimanche soir par un colis piégé dans une maison d'Austin (Texas), la quatrième explosion mystérieuse à frapper la ville ce mois-ci, a annoncé la police.
Cette explosion est survenue quelques heures après un appel à l'auteur ou aux auteurs des précédentes attaques qui ont fait deux morts et plusieurs blessés dans la capitale texane. La police suit la piste de crimes racistes.
Le service des urgences médicales du comté a expliqué sur Twitter avoir transporté à l'hôpital deux hommes sérieusement blessés, âgés chacun d'une vingtaine d'années, après des informations faisant état d'une explosion vers 20H30 (01H30 GMT lundi).
La police n'a pas fourni de précisions sur les deux blessés. Les précédents colis piégés ont tué deux Afro-Américains, un homme de 39 ans le 2 mars et un jeune homme de 17 ans le 12 mars, et grièvement blessé une femme hispanique âgée de 72 ans le 12 mars.

Copenhague

L'ambassade de Turquie à Copenhague a été visée par des jets de cocktails Molotov lundi matin, ont annoncé les autorités, ajoutant que l'incident avait causé des dommages mineurs sur le bâtiment, sans faire de victimes.
Les auteurs --au moins quatre selon la police-- se sont enfuis quand une patrouille de police est arrivée sur les lieux, a indiqué à l'AFP un haut responsable de la police de Copenhague.
"Pour le moment, nous n'avons (arrêté) aucun suspect", a précisé Peter Dahl. "Nous enquêtons sur les lieux et recherchons des témoins et des images de caméras de surveillance".
L'attaque s'est produite tôt lundi matin, au lendemain de la déclaration du président turc Recep Tayyip Erdogan, affirmant dimanche que des combattants syriens soutenus par Ankara avaient pris le contrôle "total" du centre-ville d'Afrine, bastion kurde dans le nord-ouest de la Syrie.
L'ambassade de Turquie à Copenhague, contactée par l'AFP, a refusé de commenter l'incident.

Mardi 20 Mars 2018

Lu 308 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.