Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Elections

Le dirigeant indépendantiste catalan Carles Puigdemont n'exclut pas la tenue de nouvelles élections en Catalogne si le candidat des séparatistes pour la présidence régionale ne peut être investi normalement, a-t-il expliqué dans une interview publiée vendredi.
"Ce n'est nullement une tragédie qu'il y ait de nouvelles élections, bien que ce ne soit pas la priorité et qu'aucun d'entre nous ne le veuille", a-t-il déclaré au quotidien nationaliste catalan El Punt Avui.
L'ancien président régional, destitué par Madrid à la suite de la déclaration d'indépendance le 27 octobre 2017, est actuellement installé à Bruxelles et menacé d'arrestation s'il revient en Espagne.
Il a donc retiré sa candidature au poste de président régional en faveur de l'indépendantiste Jordi Sanchez. La cérémonie d'investiture est prévue pour lundi, mais il n'est pas certain qu'elle puisse avoir lieu, Jordi Sanchez étant actuellement en détention provisoire. Il a demandé une autorisation de sortie pour se rendre au Parlement, mais il n'est pas du tout certain qu'il l'obtienne.

Séisme

Le séisme qui a frappé en février une zone montagneuse du centre de la Papouasie-Nouvelle-Guinée a fait plus de 100 morts et des milliers de blessés, a annoncé vendredi le Premier ministre Peter O'Neill.
Les secours ont été compliqués par l'éloignement des zones touchées par la secousse de magnitude 7,5 qui s'est produite le 26 février à 90 km au sud de Porgera, dans la province montagneuse d'Enga.
De nombreuses routes ont été coupées, des ponts se sont effondrés.
Les habitants de la province, mais aussi de celles de Hela et des Hautes-Terres méridionales et occidentales, vivent en outre sous la menace de fortes répliques.
"De façon tragique, le séisme dans les Hautes-Terres a déjà provoqué la mort de plus de 100 Papouasiens, et de nombreux autres sont portés disparus. Des milliers de personnes ont été blessées, a déclaré M. O'Neill.
Les séismes sont fréquents en Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui se trouve sur la "ceinture de feu" du Pacifique, où se rencontrent des plaques tectoniques.

Samedi 10 Mars 2018

Lu 126 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés