Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News



News
Arrestation

Les autorités turques ont émis de nouveaux mandats d'arrêts à l'encontre de 170 militaires soupçonnés d'être liés à la confrérie de Fethullah Gülen elle-même accusée d'avoir planifié le coup d'Etat manqué de juillet 2016, rapporte mardi l'agence de presse Anatolie.
Parmi les hommes visés par cette opération figurent des militaires à la retraite, d'autres qui ont déjà été suspendus de leurs fonctions ou qui sont toujours sous les drapeaux. Vingt-deux ont été arrêtés lundi, précise l'agence turque.
Ces hommes ont eu des contacts téléphoniques avec des membres éminents de la confrérie dirigée par Fetthulah Gülen, a-t-elle ajouté.
Fethullah Gülen, qui vit depuis 1999 en exil aux Etats-Unis, fait depuis un an l'objet d'une demande officielle d'extradition formulée par la Turquie. Il dément toute implication dans la tentative de coup d'Etat de juillet 2016 qui a fait 250 morts et déclenché de vastes purges dans l'appareil administratif, judiciaire et sécuritaire en Turquie.

Localisation

L'épave d'un avion de ligne iranien qui s'est écrasé dimanche avec 66 personnes à bord dans une zone de haute montagne a été localisée mardi après deux jours de recherche dans des conditions difficiles, ont annoncé les autorités.
L'avion ATR de la compagnie iranienne Aseman Airlines, qui effectuait une liaison entre Téhéran et la ville de Yasouj, dans le sud-ouest du pays, s'est écrasé dimanche dans les monts Zagros pendant une tempête de neige. Malgré une soixantaine d’hélicoptères mobilisés lundi, la neige et le brouillard avaient considérablement compliqué le travail des secouristes. Mais les conditions se sont améliorées mardi matin, permettant une meilleure visibilité.
"Un hélicoptère des Gardiens de la révolution a localisé ce matin (mardi) l'épave de l'avion dans le Mont Dena", a indiqué Ramezan Sharif, porte-parole de cette armée d'élite du régime, cité par la télévision d'Etat Irib.

Libé
Mercredi 21 Février 2018

Lu 233 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS