Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Immigration

Le décret anti-immigration élaboré par l'administration de Donald Trump, qui cible six pays à majorité musulmane, ne respecte pas la Constitution américaine car il est discriminatoire envers une religion, a estimé jeudi une Cour d'appel fédérale de Virginie.
C'est un nouveau revers juridique pour le décret anti-immigration de Trump, après que la Cour d'appel fédérale de San Francisco a confirmé en juin dernier le blocage de son application, en estimant qu'il ne respectait pas les lois fédérales en matière d'immigration.
La Cour d'appel de Richmond est allée plus loin encore, en jugeant que le décret était aussi contraire à la Constitution.
Révisé à plusieurs reprises, le décret anti-immigration de Trump va être étudié par la Cour suprême, qui devrait statuer sur sa légalité d'ici la fin du mois de juin.
En attendant cette décision, la Cour suprême a autorisé l'application du décret, dont la dernière version a été promulguée par Trump en septembre dernier.

Meurtres

L'Unicef a affirmé vendredi avoir documenté 76 cas de personnes tuées à l'arme blanche depuis décembre en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, en proie à des affrontements communautaires, chiffre mis en cause par les autorités. L'Unicef est "très préoccupé par la situation des plus de 46.000 enfants qui sont en fuite à cause des violences" entre les communautés Hema et Lendu en Ituri.
"Plus de 76 meurtres à l'arme blanche ont été documentés, parmi eux une majorité de femmes et d'enfants", écrit l'Unicef dans un communiqué.
Interrogé par l'AFP, le gouverneur de l'Ituri Abdallah Pene Mbaka a remis en cause ces chiffres. "Il y a eu effectivement des morts" mais "76 morts liés à ces violences ? Non, il faut d'abord faire un travail. Il faut éviter le sensationnel", a-t-il réagi.

Samedi 17 Février 2018

Lu 145 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.