Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




France

Un important jihadiste français, membre d'une nébuleuse où a gravité Mohamed Merah, qui avait tué en 2012 sept personnes dans le sud-ouest de la France, a été arrêté en Syrie, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.
Vétéran de la nébuleuse jihadiste du Sud-Ouest de la France dans laquelle ont gravité outre Mohamed Merah, les frères Clain, Thomas Barnouin est tombé à la mi-décembre aux mains des combattants kurdes en Syrie, où il est parti se battre en 2014.
Selon les chaînes de télévision françaises TF1 et LCI qui ont révélé l'information, confirmée de source proche du dossier, cet Albigeois de 36 ans a été arrêté le 17 décembre par les Unités de protection du peuple kurde (YPG) dans la région d'Hassaké (nord-est).
Celle-ci est située entre les villes de Mossoul (Irak) et Raqa (Syrie), ex-capitales du "califat" du groupe jihadiste Etat islamique (EI) tombées au terme d'offensives d'envergure.

Yémen

Soixante-huit civils ont été tués au Yémen dans la seule journée de mardi dans deux raids aériens de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite qui intervient militairement dans ce pays contre les rebelles Houthis, a indiqué jeudi l'ONU.
La première frappe a touché "un marché populaire très fréquenté" dans la province de Taëz (sud-ouest) tuant 54 civils dont huit enfants, a indiqué le coordinateur humanitaire de l'ONU au Yémen, Jamie McGoldrick, dans un communiqué.
Le deuxième bombardement a tué 14 personnes de la même famille dans la province de Hodeida, qui borde la mer Rouge, a-t-il précisé.
Les deux secteurs touchés sont contrôlés par les rebelles.
Outre les 68 civils tués mardi dans les deux frappes aériennes, 41 autres ont été tués et 43 blessés au cours des dix derniers jours dans d'intenses combats, selon le responsable de l'ONU.

Vendredi 29 Décembre 2017

Lu 282 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.