Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Justice

Quatre personnes vont être présentées devant la justice après des violences en marge d'une manifestation samedi après-midi à Bruxelles, qui ont à nouveau nourri la polémique sur la sécurité dans la capitale et la manière dont la police locale y gère les rassemblements de foule.
Les forces de l'ordre, mobilisées en nombre, ont procédé à 71 arrestations après ces heurts, qui ont fait un blessé parmi les policiers. Après vérifications, trois mineurs et un majeur ont été "mis à disposition" de la justice belge, a expliqué Ine Van Wymersch, porte-parole du parquet de Bruxelles.
Plusieurs faits leur sont reprochés, de la tentative de vol avec effraction jusqu'à dégradations, coups et blessures et port d'armes par destination.
Un policier était toujours à l'hôpital dimanche pour une "fracture du crâne" après avoir reçu un projectile à la tête. Ses jours n'étaient pas en danger selon la porte-parole.

Retour

Environ un millier de Syriens ayant trouvé refuge en Jordanie pour échapper à la guerre retournent chaque mois dans leur pays depuis la mise en place en juillet d'un accord de cessez-le-feu dans le sud de la Syrie, a indiqué lundi l'ONU.
"Le nombre moyen de Syriens revenus volontairement dans leur pays a augmenté depuis l'instauration en juillet d'un accord de cessez-le-feu dans le sud du pays", a déclaré à l'AFP le porte-parole du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (UNHCR) en Jordanie, Mohammed Al-Hiwari.
"Ce nombre s'élève aujourd'hui à environ un millier par mois, en moyenne", a-t-il annoncé.
Le 9 juillet, un cessez-le-feu est entré en vigueur dans les provinces méridionales de Deraa, Qouneitra et Soueida à l'initiative de la Russie, de la Jordanie et des Etats-Unis.
Quelque 750 Syriens sont retournés en Syrie depuis la Jordanie en octobre, 1.078 en septembre et 1.203 en août", a précisé M. Hiwari.

Mardi 28 Novembre 2017

Lu 1650 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés