Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Amisom

La mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom) a annoncé qu'elle retirerait un millier de ses 22.000 soldats de ce pays cette année dans le cadre d'un plan prévoyant son retrait complet d'ici décembre 2020.
Cette annonce a été faite par le représentant spécial de l'Union africaine (UA) en Somalie, Francisco Madeira, dans un communiqué publié mardi.
"Des mouvements de troupes ont commencé en différents endroits du pays et vont continuer dans les semaines à venir", a déclaré M. Madeira.
"C'est un processus de réalignement pour mettre en oeuvre la réduction des effectifs et aussi commencer à confier la responsabilité de la sécurité nationale aux forces de sécurité nationales somaliennes", a-t-il expliqué.
L'Amisom, et ses 22.000 hommes venus d'Ouganda, du Burundi, de Djibouti, du Kenya et d'Ethiopie, a été déployée en 2007 pour soutenir le fragile gouvernement central somalien contre les militants islamistes shebab.

Grève

La circulation était difficile mercredi matin en Catalogne où de nombreuses routes et autoroutes étaient bloquées à la suite d'une grève déclenchée par un syndicat indépendantiste, qui affectait également le trafic ferroviaire.
Un TGV reliant Barcelone à Lyon (France), qui devait arriver à 12h26, a dû rebrousser chemin, selon la compagnie ferroviaire nationale Renfe.
Au total, en début de matinée les routes et autoroutes de la région étaient coupées en une cinquantaine d'endroits, selon les autorités routières catalanes. L'avenue Diagonal était également bloquée à l'entrée de Barcelone.
Cet appel à une grève générale a été lancé par l'organisation intersyndicale indépendantiste CSC, pour protester contre la précarité au travail et un décret du gouvernement central espagnol assouplissant les formalités de départ des entreprises de Catalogne.

Jeudi 9 Novembre 2017

Lu 369 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.