Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




News
Libération

Le principal opposant russe, Alexeï Navalny, a annoncé dimanche avoir été libéré du centre de détention moscovite où il a passé 20 jours pour avoir organisé des manifestations non autorisées contre le président Vladimir Poutine.
"Salut! Je suis sorti" de prison, a écrit Alexeï Navalny sur son compte Instagram, avec une photo le montrant dans une rue. La police avait organisé sa remise en liberté de manière à éviter la foule de journalistes qui attendaient devant le centre de détention.
M. Navalny, qui a annoncé son intention d'être candidat à l'élection présidentielle de mars 2018, a ajouté qu'il était "prêt à travailler" et se rendait à Astrakhan (sud-ouest) pour y participer dans la soirée à une manifestation à laquelle les autorités locales ont donné leur feu vert.
Dans son message, l'avocat et blogueur anticorruption de 41 ans a précisé en plaisantant que pendant son séjour en prison il avait lu vingt livres, appris quelques mots de kirghize et but 80 litres de thé.

Réclamation

Le Canada a réclamé samedi l'annulation de la nomination du président Robert Mugabe comme ambassadeur de bonne volonté de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), que le Premier ministre Justin Trudeau a jugée "ridicule" et "absolument inacceptable".
"Quand j'ai entendu parler de la nomination de Robert Mugabe par l'OMS, franchement j'ai cru à un mauvais poisson d'avril", a déclaré le Premier ministre canadien lors d'un point de presse à Edmonton dans l'Alberta (ouest).
"C'est absolument inacceptable et inconcevable que cet individu ait un rôle d'ambassadeur de bonne volonté de n'importe quelle organisation et encore moins de l'OMS (...) C'est ridicule", a ajouté M. Trudeau.
Dans un communiqué du ministère des affaires étrangères publié dans la soirée, le Canada a "demandé l'annulation de cette nomination".

Libé
Lundi 23 Octobre 2017

Lu 281 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés