Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Pakistan

Le bilan d'une frappe de drone américaine lundi soir visant le réseau extrémiste Haqqani dans une zone tribale du Pakistan est passé à 26 morts selon des responsables locaux mardi.
Un premier bilan lundi soir faisait état de 5 tués.
Les frappes ont visé une réunion de membres du réseau Haqqani, accusé d'avoir retenu en otage pendant cinq années une famille nord-américaine, qui n'a été libérée que la semaine dernière.
Elles ont eu lieu dans un complexe de la zone tribale de Kurram, une région reculée frontalière de l'Afghanistan. Ces frappes interviennent alors que les Etats-Unis ont fortement accru leur pression sur le Pakistan ces derniers mois pour qu'il s'attaque aux Haqqanis.
"La première frappe a tué cinq combattants du réseau Haqqani et quelques minutes plus tard un deuxième drone a tiré deux missiles de plus lorsque les insurgés sont arrivés pour récupérer les corps dans les ruines", a indiqué un haut fonctionnaire gouvernemental de Kurram à l'AFP.

Togo

De violents heurts ont éclaté à Sokodé, deuxième ville du Togo, entre la population et les forces de l'ordre après l'arrestation lundi d'un imam proche d'un parti d'opposition, a-t-on appris auprès de responsables locaux de l'opposition.
"L'électricité a été coupée vers 19H00 (locales et GMT), après la prière et cinq véhicules de la gendarmerie sont arrivés pour enlever Alpha Alassane, un imam très reconnu dans la ville", a expliqué à l'AFP Ouro Akpo Tchagnaou, coordinateur de l'Alliance nationale pour le changement (ANC, opposition).
"La population s'est sentie visée et est sortie dans les rues", a-t-il ajouté en soulignant que les échauffourées ont duré toute la nuit. "On sait qu'il y a eu des morts et des blessés, mais je ne peux vous donner aucun bilan à cette heure. Nous sommes toujours en train de récolter les informations", a assuré à l'AFP Eric Dupuy, porte-parole de l'ANC.

Mercredi 18 Octobre 2017

Lu 350 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.