Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Bruxelles

Une quinzaine de personnes ont été intoxiquées vendredi par des émanations de produits chimiques dans un bâtiment de l'Union européenne à Bruxelles hébergeant les réunions officielles, a-t-on appris auprès des pompiers de la capitale belge.
Cinq d'entre elles ont dû être transportées à l'hôpital, a précisé à l'AFP Pierre Meys, porte-parole des pompiers.
Le bâtiment "Europa", qui héberge habituellement les réunions ministérielles et des dirigeants des 28, a dû être évacué temporairement. Ses occupants ont été invités à gagner un bâtiment voisin de l'UE.
"Il y a eu un mauvais mélange de produits chimiques au niveau des cuisines. Cela a provoqué des émanations qui ont intoxiqué une quinzaine de personnes", a expliqué M. Meys, évoquant parmi les symptômes "picotements aux yeux et vomissements".

Pakistan

Les forces pakistanaises ont tiré dans les pneus de la voiture qui transportait la famille nord-américaine libérée de captivité mercredi au Pakistan et leurs ravisseurs ont pris la fuite à pied, selon des responsables pakistanais vendredi.
L'intervention a permis la libération du Canadien Joshua Boyle, de son épouse américaine Caitlan Coleman et de leurs trois jeunes enfants nés en captivité. La famille a, à présent, quitté le Pakistan, a indiqué vendredi à l'AFP une source américaine sous couvert d'anonymat.
Les insurgés "ont pris la fuite à pied", a déclaré à l'AFP le major général Asif Ghafoor, porte-parole de l'armée, précisant que les militaires n'avaient pas voulu tirer et prendre le risque de blesser les otages, qui ont été retrouvés dans la voiture.
L'opération s'est déroulée à quelques kilomètres à l'intérieur du territoire pakistanais, près de la frontière afghane, a-t-il dit. "Lorsque les insurgés ont refusé de s’arrêter, (les soldats) ont tiré dans les pneus", selon lui.

Samedi 14 Octobre 2017

Lu 288 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >