Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




France

Un campement sauvage à Grande-Synthe, dans le nord de la France et face aux côtes anglaises, où vivent plusieurs centaines de migrants, était en cours d'évacuation mardi par les forces de l'ordre, a-t-on appris de source policière.
Selon l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii), "plus de 400 hébergements ont été dégagés dans les centres d'accueil et d'orientation pour les mises à l'abri".
Sur place, les migrants "sont entre 350 et 400 aujourd'hui à Grande-Synthe, la situation climatique se dégrade, au dernier comptage de mes services il y avait 56 enfants présents, une quarantaine de femmes, moi je ne laisse pas perdurer cette situation plus longtemps", avait déclaré lundi à l'AFP le maire de la commune Damien Carême.
Début 2016, ce maire avait ouvert à Grande-Synthe, avec l'aide de Médecins sans Frontières, un camp aux normes internationales où avaient été transférés plusieurs centaines de migrants vivant alors dans un terrible cloaque. Mais le campement a été détruit dans un incendie en avril dernier.

Irak

La police s'est déployée dans la nuit de lundi à mardi dans les rues de Kirkouk, dans le nord de l'Irak, pour éviter qu'une fusillade meurtrière ne dégénère en affrontements ethniques à l'approche du référendum sur l'indépendance du Kurdistan, ont rapporté des habitants.
Les autorités autonomes kurdes irakiennes entendent organiser la consultation lundi prochain, malgré l'opposition du gouvernement de Bagdad et celle des minorités arabe et turkmène de la région.
Les forces de sécurité kurdes et la police de Kirkouk ont établi des points de contrôle routiers dans la ville pétrolière après la mort d'un Kurde abattu par les gardes du bureau d'un parti politique turkmène.
La victime était dans un convoi de militants kurdes fêtant la tenue du référendum d'indépendance, ont dit des habitants. Trois autres personnes, deux Kurdes et un Turkmène, ont été blessés.

Mercredi 20 Septembre 2017

Lu 256 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés