Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Cameroun

Quatre membres d'un "comité de vigilance" ont été tués mardi soir dans un attentat-suicide dans une localité de l'Extrême-Nord du Cameroun frontalière du Nigeria, a appris l'AFP mercredi de sources concordantes.
"Quatre personnes d'un comité de vigilance d'Amchidé sont morts" à la suite d'un attentat-suicide, a affirmé à l'AFP un membre d'un autre groupe d'auto-défense actif dans cette ville située dans une zone où sévit le groupe jihadiste nigérian Boko Haram. Composés de civils qui livrent des renseignements aux forces gouvernementales pour lutter contre Boko Haram, les comités de vigilance au Cameroun sont particulièrement ciblés par les jihadistes.
L'information et le bilan de l'attaque ont été confirmés à l'AFP par une source sécuritaire de la région jointe depuis Yaoundé.
Au Cameroun, la région de l'Extrême-Nord est confrontée depuis plusieurs semaines à une résurgence d'attaques attribuées à Boko Haram, après des mois de relative accalmie.

Hong Kong

Le typhon Hato a provoqué la mort de trois personnes mercredi à Macao, le paradis des joueurs, après avoir déferlé sur le territoire voisin de Hong Kong placé en état d'alerte maximale.
L'ancien comptoir portugais a subi d'importantes inondations, selon les images des médias locaux qui montraient des voitures sous l'eau et des gens en train de nager dans la rue.
Trois hommes âgés de 30 à 65 ans ont péri et deux personnes sont portées disparues, a déclaré le gouvernement de Macao. L'une des victimes est morte écrasée par un mur, une autre est tombée du quatrième étage tandis qu'un touriste chinois a été renversé par un camion.
L'électricité a été coupée en de nombreux endroits et les casinos fonctionnaient grâce à des générateurs de secours, comme au Venetian, un complexe géant.
A Hong Kong, les vents et les fortes pluies ont cloué au sol des centaines d'avions et provoqué la fermeture de la Bourse.

Jeudi 24 Août 2017

Lu 246 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés