Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Tunisie

Un "dirigeant" de l'organisation extrémiste Etat islamique (EI) en Tunisie, qui préparait des opérations durant le Ramadan, a été tué par les forces de sécurité près de Kasserine (ouest), ont affirmé lundi les autorités.
Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, cet "élément terroriste classé comme dangereux" a été abattu dans une embuscade tendue dimanche soir par une unité spéciale de la Garde nationale (gendarmerie) à Hassi Ferid, à une vingtaine de kilomètres de Kasserine, près de la frontière algérienne.
L'identité de cet homme qui faisait l'objet de "11 mandats d'arrêt pour implication dans des opérations terroristes" n'a pas été divulguée. Sur la radio privée Shems FM, on a toutefois affirmé qu'il s'agissait de "Houssem Tlithi", un Tunisien "né en 1997". D'après le texte du ministère de l'Intérieur, ce jeune homme était en fuite depuis 2014 au Mont Salloum, un des principaux repaires jihadistes du pays, non loin du Mont Chaâmbi, où 15 soldats ont été tués à l'été 2014 dans l'attaque la plus meurtrière de l'histoire de l'armée tunisienne.

Sri Lanka

Le bilan des pluies de mousson au Sri Lanka, les plus meurtrières depuis plus de dix ans, s'est alourdi lundi à 169 morts, ont annoncé les services de secours. Des précipitations torrentielles vendredi ont causé inondations et glissements de terrain dans cette île de l'océan Indien et forcé un demi-million de personnes dans le sud et dans l'ouest du pays à quitter leur domicile. 102 personnes sont toujours portées disparues et 88 autres restent hospitalisées, a par ailleurs indiqué le Disaster Management Centre (DMC). Près de 2.000 maisons ont été détruites.
De nouvelles pluies de mousson prévues lundi et mardi par les services météorologiques pourraient venir compliquer les efforts des secours. L'armée a mobilisé des hélicoptères, des bateaux et des véhicules amphibies pour porter assistance aux sinistrés et distribuer de la nourriture et des produits de première nécessité.
Il s'agit des pires inondations au Sri Lanka depuis mai 2003, quand 250 personnes avaient été tuées et 10.000 maisons détruites par des pluies de mousson particulièrement fortes.
L'année dernière, la mousson avait coûté la vie à une centaine de personnes.

Mardi 30 Mai 2017

Lu 262 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés