Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




News
Migrants

Plus de 480 migrants ont été récupérés en mer samedi au large de l'Italie, ainsi que sept corps sans vie, ont indiqué dimanche les garde-côtes italiens.
En tout, 484 personnes ayant entrepris la traversée depuis l'Afrique du Nord à bord de canots pneumatiques ont été récupérées au cours de quatre opérations différentes menées par les garde-côtes, un bateau de la marine italienne, le navire de l'ONG allemande Sea Eye et un navire marchand.
Plus de 45.000 migrants ont été sauvés et ramenés vers l'Italie depuis le début de l'année, soit 44% de plus que sur la même période de l'année dernière, tandis que plus de 1.300 sont morts ou portés disparus.
Le groupe le plus important vient du Nigeria -dévasté par la guerre menée depuis huit ans par Boko Haram, qui a fait 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés- suivi du Bangladesh, de la Guinée et de la Côte d'Ivoire.

Mutins

Les soldats mutins qui ont lancé vendredi un nouveau mouvement de grogne en Côte d'Ivoire contrôlaient toujours Bouaké dimanche, et patrouillaient dans la deuxième ville du pays en tirant en l'air pour empêcher la population de sortir de chez elle.
Samedi, des mutins impliqués dans ce mouvement ont tiré sur deux personnes, à Bouaké (centre) et à Korhogo (nord), les blessant gravement.
Dimanche, les mutins ont notamment pris position autour du rond-point de la préfecture de police, dans le centre-ville de Bouaké, et ont tiré en l'air pour empêcher la tenue d'un rassemblement de protestation contre leurs actions, a constaté un journaliste de l'AFP.
Des habitants, qui s'étaient réunis samedi, avaient en effet décidé de manifester ce dimanche pour démontrer leur opposition aux mutins.
"Les tirs continuent. Les mutins empêchent les gens de sortir pour manifester", a confié un habitant sous couvert d'anonymat.

Libé
Lundi 15 Mai 2017

Lu 140 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés