Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Casque bleu

Un Casque bleu marocain était toujours porté disparu mercredi en Centrafrique après l'attaque lundi soir d'un convoi de la Mission des Nations unies (Minusca) par un groupe armé qui a coûté la vie à quatre Cambodgiens dont trois "sauvagement assassinés", a indiqué la force onusienne.
Un "groupe de civils" centrafricains était en "négociation" avec les assaillants pour retrouver le soldat marocain disparu après l'attaque du convoi à 470 km à l'est de Bangui près de la frontière avec la République démocratique du Congo, a indiqué la Minusca à l'AFP.
Le convoi a été arrêté par un barrage lundi à 20h00 (19h00 GMT) de nuit et sous la pluie près de Bangassou en provenance de Rafai, a précisé la Minusca qui attribue l'ouverture des hostilités à un groupe anti-Balaka. Un Casque bleu cambodgien a été tué dans l'échange de feu, de même que huit assaillants, d'après la force onusienne.
Trois autres Casques bleus, "appréhendés" par les assaillants lors de l'attaque, ont été retrouvés morts, avait indiqué mardi la Minusca.

Arrestation

Des sympathisants de l'organisation Etat islamique ont été visés mercredi par la police allemande dans quatre Länder du pays mais il n'y a eu aucune arrestation, ont annoncé les procureurs fédéraux.
Ces opérations antiterroristes ont été menées dans la matinée en Bavière, à Berlin, dans la Saxe et en Saxe-Anhalt, précisent les procureurs.
Des médias avaient fait état plus tôt dans la journée de l'arrestation de plusieurs islamistes présumés lors d'une opération antiterroriste menée dans la ville de Leipzig, dans le Land oriental de Saxe.
D'après les procureurs, des perquisitions ont eu lieu aux domiciles de deux membres et d'un sympathisant présumés de l'EI ainsi que de deux personnes en infraction avec la législation sur les armes à feu.

Jeudi 11 Mai 2017

Lu 296 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.