Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Fusillade

Un homme a ouvert le feu mercredi sur un campus universitaire d'Irving, au Texas, tuant une personne avant de retourner l'arme contre lui, a indiqué la police locale.
La fusillade s'est déroulée vers 11h30 heure locale (16h30 GMT) à l'Université de North Lake College, en banlieue de Dallas, provoquant la fermeture du campus et l'évacuation des étudiants. Le tireur a été retrouvé mort une heure plus tard, dans l'un des bâtiments.
"Nous avons ce qui semble être une victime décédée et le tireur s'est suicidé", a indiqué la police d'Irving sur son compte Twitter.
Elle n'a pas donné de détails supplémentaires, mais des médias locaux affirment que la victime, une femme, a été retrouvée au côté du tireur, sans préciser si les deux personnes se connaissaient.

Condamnation

La Cour d'appel de Pointe-Noire, deuxième ville du sud du Congo, a confirmé mercredi la condamnation à 30 ans de travaux forcés de l'opposant Modeste Boukadia, 62 ans, jugé en première instance en 2014 pour "atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat", a annoncé son avocat.
"Ils l'ont condamné à 30 ans de travaux forcés. C'est donc le jugement de la première instance qui a été simplement confirmé", a déclaré à l'AFP Me Magloire Senga.
"C'est du n'importe quoi parce que cette décision ne reflète pas les débats. On a l'impression qu'elle a été parachutée d'ailleurs", a-t-il ajouté, indiquant être "bien déçu" au terme d'une audience publique qui a duré plus de 11 heures.
Résidant en France, Modeste Boukadia a été condamné par contumace à 30 ans de travaux forcés en avril 2014.
Les autorités congolaises l'accusent notamment d'avoir voulu "organiser un référendum d'auto-détermination de l'Etat du sud-Congo".

Vendredi 5 Mai 2017

Lu 321 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.