Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




Nigéria
Cinq soldats nigérians ont été tués et 40 blessés dans un attentat-suicide mené par un combattant du groupe jihadiste Boko Haram contre un convoi militaire dans le nord-est du Nigeria, ont indiqué vendredi à l'AFP des sources militaires.
Le kamikaze, qui appartiendrait à la faction d'Abu Mus'ab Al-Barnawi de Boko Haram a attaqué jeudi le convoi qui menait des "opérations de nettoyage" entre les Etats de Yobe et Borno, ont indiqué deux officiers qui ont requis l'anonymat.
"Vers 11h00 jeudi, un kamikaze appartenant à Boko Haram a précipité une camionnette chargée d'explosifs contre un convoi militaire dans le village de Manguzum", a expliqué l'un d'eux. "Nous avons perdu 5 soldats et plus de 40 sont blessés à des degrés divers".
Le convoi se dirigeait vers la ville de garnison de Damboa, situé à 90 km de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno.
Boko Haram a perdu de larges territoires face à l'armée, mais intensifie depuis plusieurs mois le nombre d'attaques-suicide. Le conflit, qui dure depuis 8 ans, a fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés, dont près d'un million dans la seule ville de Maiduguri.

Hongrie
La Hongrie a achevé la construction d'une deuxième clôture anti-migrants le long de sa frontière avec la Serbie, a annoncé vendredi le Premier ministre hongrois.
"Elle fait 155 km de long et trois mètres de haut et peut arrêter autant de monde qu'il le faudra", a déclaré Viktor Orban à la radio publique.
Le Premier ministre a également dénoncé les critiques formulées par l'Union européenne contre la Turquie après le référendum sur l'extension des pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan, en faisant valoir que Bruxelles a besoin de la coopération d'Ankara pour contenir l'afflux de réfugiés.
"La Turquie est membre de l'Otan et, par conséquent, notre alliée. Nous ne devons donc pas traiter la Turquie comme un Etat qui ne serait pas notre allié et nous devons respecter comme il se doit le peuple turc et son président", a dit Viktor Orban.
Les observateurs européens ont critiqué les conditions dans lesquelles s'est déroulé le référendum constitutionnel du 16 avril, dont une partie de l'opposition turque a réclamé l'invalidation en dénonçant des fraudes et irrégularités.

Samedi 29 Avril 2017

Lu 221 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés