Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

News




News
Canada

Le Canada va accueillir cette année 1.200 réfugiés yézidis d'Irak persécutés par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), a annoncé mardi le ministre de l'Immigration, Ahmed Hussen, en précisant que 400 étaient déjà arrivés en territoire canadien.
"Notre opération est en cours et des réfugiés ayant survécu à l'EI ont commencé à arriver au Canada dans les derniers mois", a dit M. Hussen à la presse.
"Notre gouvernement va réinstaller au Canada environ 1.200 survivants, très vulnérables, ainsi que les membres de leur famille", a-t-il ajouté. Cette initiative fait suite à l'adoption l'automne dernier par le Parlement canadien d'une résolution qui prévoyait l'accueil dans un délai de quatre mois des Yézidis fuyant les persécutions de l'EI dans le nord de l'Irak, qualifiées de "génocide" par Ottawa. L'attention du gouvernement se porte surtout sur "les femmes yézidies et les fillettes", a dit M. Hussen.
Ces rebelles, accusés d'être soutenus par l'Iran, contrôlent toujours la capitale Sanaa ainsi que des régions de l'ouest et du nord du pays.

Afrique du Sud

La justice sud-africaine a estimé mercredi que la décision du gouvernement de Pretoria de se retirer de la Cour pénale internationale (CPI) sans consulter au préalable le Parlement était invalide et inconstitutionnelle.
"La décision du gouvernement de signifier au secrétaire général de l'ONU son retrait de la CPI sans avoir obtenu l'aval du Parlement est inconstitutionnelle et invalide", a affirmé un juge de Pretoria, Phineas Mojapelo.
Le président et le gouvernement "doivent retirer leur notification dès que possible", a ajouté le juge.
Le gouvernement sud-africain avait annoncé en octobre dernier sa décision de quitter la CPI après la polémique causée par son refus d'interpeller sur son sol le président soudanais Omar el-Béchir, poursuivi pour génocide et crimes contre l'humanité.

Libé
Jeudi 23 Février 2017

Lu 228 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés